Une alimentation équilibrée réduit le risque de survenue d’une HTA

L’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique qui a la plus forte prévalence à travers le monde. On admet généralement que le facteur alimentaire est un des déterminants majeurs de son développement. H. Lelong et coll. ont tenté de déterminer dans une vaste cohorte de sujets, l’association entre, d’une part, les facteurs nutritionnels et l’adhésion aux conseils alimentaires préconisés par l’étude DASH (Dietary Approach to Stop Hypertension) (N Engl J Med 1997 ; 336 : 1117-1124), et d’autre part, le risque de survenue d’une HTA. Cette étude prospective a examiné le risque d’apparition d’une HTA à partir d’une population de 80 426 adultes français inclus dans l’essai NutriNet-Santé.

Les données auto-rapportées à partir de questionnaires concernaient les éléments sociodémographiques, le mode de vie, la santé. Elles ont été évaluées à l’état basal puis annuellement. Trois enregistrements de 24 heures ont fourni des indications précises sur l’alimentation et sur un score reflétant le respect du régime DASH.

Les associations entre les quartiles (Q) de nutriments, les groupes d’aliments, l’adhésion à un régime sain et le risque de survenue d’une HTA ont été évaluées par une analyse multivariée (ajustée pour l’âge, le sexe, l’indice de masse corporelle, les antécédents familiaux d’ HTA, les facteurs sociodémographiques et les facteurs liés au mode de vie) selon les modèles de risque proportionnel de Cox.

Une alimentation moins salée et riche en fruits et légumes

Lors d’un suivi moyen de 3,4 ± 2,1 ans, il a été dénombré 2 413 nouveaux cas d’HTA. Certains nutriments sont associés à une augmentation du risque d’HTA : (Q4 vs Q1) le sodium: hazard ratio (HR) = 1, 17 (intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 1,02 à 1,35) et les protéines animale : HR = 1,26 (IC95 de 1,11 à 1,43).

D’autres semblent au contraire être protecteurs vis-à-vis du risque d’HTA : le potassium: HR = 0,82 (IC95 de 0,72 à 0,94), les protéines végétales : HR = 0,85 (IC95 de 0,75 à 0,95), le magnésium: HR = 0,77 (IC95 de 0,67 à 0,89), mais également les fibres.

Parmi les différentes catégories d’aliments, la consommation de fruits, légumes, graines,  fruits secs se sont trouvés associés à un moindre risque d’HTA, respectivement : HRs = 0,85 (IC95 de 0,74 à 0,97) ; 0,84 (IC95 de 0,76 à 0,93) ; 0,87 (IC95 de 0,76 à 1,00) ; 0,72 (IC95 de 0,63 à 0,83). En contraste, la consommation de viande s’est trouvée associée à une augmentation du risque d’HTA (HR = 1,25 (IC95 de 1,11 à 1,42)).

Le respect du régime DASH était inversement associée à l’installation d’une HTA : HR = 0,66 (IC
95 de 0,58 à 0,75). Les résultats de cette étude confirment l’existence d’une association entre la consommation de certains nutriments et aliments et la survenue d’une HTA. Ils soulignent qu’une alimentation saine et équilibrée pourrait fortement contribuer à prévenir l’HTA.

Dr Robert Haïat

Référence
Lelong H et coll. : Nutrition and incident hypertension in a large population of french adults: a prospective cohort study. 27 ème European meeting on hypertension (Milan) : 16 -19 juin 2017.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article