Une composante épithéliale qui trompe énormément !

Les carcinomes métaplasiques de bas grade, de type adénosquameux, sont des lésions de bon pronostic, rarement métastatiques. Leur aspect trompeur a été évoqué lors de l’histoséminaire sur les pièges diagnostiques en pathologie mammaire. La composante épithéliale syringomateuse est en effet non seulement dépourvue d’atypies et de mitoses, mais elle est bordée par une assise myoépithéliale périphérique exprimant l’actine muscle lisse et la p63. La mauvaise limitation périphérique de cette lésion souvent profonde, le stroma cellulaire, l’infiltrat lymphoïde périphérique et la métaplasie malpighienne typique alerteront le pathologiste.

Dr Hélène Kafé

Référence
Histoséminaire de la Société Française de pathologie : Piéges diagnostiques en pathologie mammaire. Organisé par F. Penault-Llorca. Avec la participation de L. Arnould, J. Jacquemier, G. Mac Grogan, A. Vincent-Salomon. Carrefour Pathologie (Paris) : 17-21 novembre 2008.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article