Une nouvelle contraception POP à la drospirénone

Après la tempête médiatique qui a frappé la contraception orale oestro-progestative en France ces dernières années, toute alternative rassurante intéresse le prescripteur. D’où l’intérêt de la présentation de David Elia qui a annoncé l’arrivée sur le marché en France d’une nouvelle contraception microprogestative pure (POP pour « progestin only pill »). Il s’agira d’une micropilule sans œstrogène, à la drospirénone seule (4 mg), progestatif anti-androgène (effet favorable sur l’acné) et anti-minéralocorticoïde (effet favorable sur le poids, la pression artérielle et le calcium). Le schéma d’administration sera de 24 comprimés actifs suivis de 4 comprimés placebo par plaquette (schéma 24/4). L’AMM européenne devrait être obtenue très prochainement avec une commercialisation en France probablement début 2020. L’activité d’inhibition de l’ovulation de cette nouvelle POP est similaire à celle d’une POP au désogestrel 75 déjà commercialisée (Cérazette®) et l’efficacité contraceptive est maintenue en cas d’oubli de 24 h contre 12 h actuellement pour la Cérazette®. Deux études pivots d’efficacité ont évalué l’indice de Pearl à 0,73, avec moins de jours de saignements/spottings que la Cérazette®. Menée pour la première fois, une étude chez plus de 100 adolescentes de 12 à 17 ans a retrouvé un bon profil de saignement (identique à celui des adultes sauf le 1er mois de prise), une nette diminution de la dysménorrhée et de la prise d’antalgiques. L’administration de la POP à la drospirénone est possible en cas d’allaitement puisque seuls 0,11 % de la dose quotidienne ingérée par la mère passe dans son lait. Aucun cas de thrombo-embolie veineuse ni artérielle n’a été observé sur plus de 20 000 cycles de traitement. Par ailleurs, la POP à la drospirénone a montré une neutralité vis-à-vis du poids, de la pression artérielle, des paramètres biologiques glucido-lipidiques, d’hémostase et du remodelage osseux. Si les POP sont jusqu’ici plutôt réservées aux contre-indications des associations oestro-progestatives, cette POP à la drospirénone pourrait changer la donne…

Dr Catherine Azoulay

Références
Eliat D : Une nouvelle contraception POP. 22e GENESIS (Paris) : 19-20 septembre 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article