Une resynchronisation cardiaque efficace nécessite un taux élevé de stimulation bi ventriculaire

La resynchronisation cardiaque (CRT) permet de réduire le risque d’insuffisance cardiaque (IC) ou d’hospitalisation et d’améliorer la tolérance à l’exercice des patients souffrant d’une IC modérée à sévère. Il est considéré, fort logiquement, qu’un taux élevé de stimulation bi ventriculaire effective est nécessaire pour obtenir de tels résultats. Cependant, comme il n’est pas toujours possible d’atteindre les 100 %, la détermination du taux minimal de stimulation paraît importante.

Les taux de mortalité et d’hospitalisation pour IC des patients resynchronisés de deux études (RENEWAL et REFLEx) ont permis d’y voir plus clair. En effet, il a été possible de faire une étude post hoc en groupant les patients par quartile suivant le pourcentage de stimulation bi ventriculaire effectivement reçue.

L’âge moyen des patients était de 72±11 ans (72 % d’hommes, 67 % de coronariens). Le risque de survenue d’un événement indésirable s’est avéré de 44 % moindre chez les patients stimulés au moins 93 % du temps par rapport à ceux stimulés de 0 à 92 % du temps (p<0,00001). Par ailleurs, le pronostic des patients stimulés 98 à 99 % du temps s’est  avéré similaire à celui des patients du groupe 93 % à 97 % (p=0,82). De même les patients stimulés en permanence avaient un pronostic similaire à celui des patients du groupe 98 à 99 % (p=0,17). Enfin, il a été retrouvé une interaction significative entre un antécédent de fibrillation auriculaire et le pourcentage de stimulation, ces patients étant plus souvent stimulés moins de 93 % du temps (p<0,001).

Ces résultats confirment qu’un taux élevé de stimulation ventriculaire est nécessaire à l’obtention d’une CRT efficace. Le bénéfice maximal a été observé chez des patients stimulés plus de 92 % du temps.

Dr Benoît Tyl

Référence
Koplan BA et coll. Heart Failure Decompensation and All-Cause Mortality in Relation to Percent Biventricular Pacing in Patients With Heart Failure. Is a Goal of 100% Biventricular Pacing Necessary ? J Am Coll Cardiol, 2009; 53:355-360

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.