Urgences : SOS médecins à son tour dépassé

Orléans, le mercredi 16 mai 2018 – Les antennes de SOS médecins, comme avant elles les services d’urgences se retrouvent débordées par des sollicitations de patients dont la situation ne relève pas de leur activité.

Ainsi, les praticiens de SOS Médecins d’Orléans ont décidé de cesser la consultation qu’ils avaient ouverte entre 12h et 14h (qui s’étalent bien souvent jusqu’en fin d’après-midi…) du lundi au vendredi.

Xavier Della Valle, président de SOS Médecins 45, explique dans les colonnes de La République du Centre : « nous avions créé cette consultation il y a une dizaine d’années pour alléger les visites en période d’épidémie. Mais elle n’entre pas dans le cadre de notre mission de permanence des soins. Depuis deux ou trois ans, cela a dérivé vers le tout-venant. Les gens viennent pour des motifs qui ne sont pas de notre ressort (…). Cela nous gêne pour nos activités premières, que sont les urgences à domicile et les gardes pour la permanence des soins. En mobilisant un médecin, il y a des visites d’urgence que nous ne pouvions pas faire. On ne peut pas continuer comme cela ».

Aussi, pour résoudre ce nouveau front dans la crise des urgences, il attend, comme d’autres avant lui, « que les médecins installés reprennent leurs responsabilités en acceptant de nouveaux patients ou en gérant les arrêts de travail avant de partir en vacances ».

Cette annonce n’a pas manqué de révolter le docteur Stéphane Bathellier, chef de service du Samu 45 qui a fait valoir dans le même journal : « SOS Médecins pointe du doigt une hausse d'actes comme les arrêts de travail et estime que ce n'est pas de son ressort, mais avoir un arrêt de travail fait partie du soin. SOS Médecins est arrivé à une situation de monopole qui le met en position assez forte. Il y a un rapport de force qui s'établit avec l'ARS, avec qui il est en phase de négociations. Je ne veux pas que ce rapport de force se fasse au détriment des patients, qu'ils soient les dindons de la farce ».

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article