Vaccination antigrippale chez les malades lupiques

Sur une période de 3 ans, 72 malades lupiques, ainsi que des contrôles, recevant une vaccination grippale ont été recrutés. La réponse vaccinale a été étudiée et les bons et faibles répondeurs (production d’anticorps anti-vaccin grippal) ont été comparés. Les mauvais répondeurs étaient des lupus plus sévères, ayant reçu plus de cortisone, et plus souvent avec atteinte hématologique. Il n’existait pas de différence dans le statut des auto-anticorps à l’inclusion entre les bons et mauvais répondeurs. La réponse vaccinale a été meilleure chez les Afro-américains que chez les Caucasiens.

L’activité de la maladie était significativement augmentée mais de façon similaire dans les deux groupes. En conclusion, la vaccination antigrippale pourrait augmenter l’activité de la maladie, les mauvais répondeurs ayant une maladie plus sévère et recevant plus de cortisone. La répétition de la vaccination ou une fenêtre de corticothérapie pourraient être discutées.

Pr Yannick Allanore

Référence
Crowe SR. et coll. : Impact of clinical and demographic features on influenza vaccination responses in human systemic lupus erythematosus. 73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie) : 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article