Violences faites aux femmes : ce que le médecin peut faire (vidéo)

Interview du Dr Ghada Hatem-Gantzer, médecin-chef de la Maison des femmes, Saint-Denis (93)

Face à une patiente qu’il pense être victime de maltraitance physique, sexuelle ou psychique, le praticien est souvent démuni.

Les signes qu’il a repérés sont-ils vraiment évocateurs ? Doit-il dénoncer la situation aux autorités ? Est-il judicieux de parler au conjoint s’il est aussi son patient…Autant de questions auxquelles la HAS (Haute autorité de santé) a récemment apporté des réponses en marge du « Grenelle des violences conjugales ».

Parmi les experts qui ont participé à l’élaboration des recommandations de l’institution sanitaire, le Dr Ghada Hatem-Gantzer qui dirige la Maison des femmes de Saint-Denis. Elle rapporte ici son expérience sur ces prises en charge délicates et évoque les dispositifs à l’étude par le gouvernement, en particulier l’idée de lever le secret médical, sans l’accord de la patiente, en cas de soupçon de violence.

Sur ce sujet vous pouvez consulter notre sondage

Chapitres

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article