Vitamine D et auto-immunité lupique : cause ou conséquence ?

Des taux bas de vitamine D sont fréquemment rapportés au cours des rhumatismes inflammatoires et dans de nombreuses maladies chroniques. Un travail a analysé 92 malades lupiques et des contrôles pour les relations entre taux de vitamine D et présence d’auto-anticorps et réponse im-mune à la vaccination grippale (1). Les malades ayant des auto-anticorps positifs avaient des taux plus bas de vitamine D et il existait une corrélation négative de ces valeurs avec la réponse immune postvaccinale.

L’influence des concentrations de vitamine D sur l’activité du lupus a également été analysée à partir de 378 patients issus de différents pays (2). Il n’existait pas d’influence du sexe sur les valeurs de vitamine D (21,7 ± 13,2 chez les hommes versus 20,5 ± 14,4 ng/ ml chez les femmes). Une corrélation
négative a été observée avec la mesure de l’activité de la maladie (scores SLEDAI et ECLAM), mais il n’existait pas de corrélation avec les taux d’Ac anti-ADN. Il est donc difficile de conclure quant au facteur causal : un taux bas de vitamine D influence-t-il l’activité du lupus, ou les lupus les plus actifs ontils des comportements (exposition solaire, alimentation) qui contribuent à faire baisser la vitamine D ?

Pr Yannick Allanore

Références
1. Cole RL et coll. : Vitamin D deficiency is associated with B cell hyperreactivity in systemic lupus erythematosus
2. Amital H. et coll. : Serum concentrations of 25-OH vitamin D in sle patients are inversely related to disease activity- is it time to routinely supplement sle patients with vitamin D ?
73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie) : 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article