Voilà qui jette un froid sur la cryothérapie dans l’arthrose du genou…

La cryothérapie est une intervention non pharmacologique largement utilisée dans diverses maladies articulaires rhumatismales pour ses effets sur la douleur, l'inflammation et l'œdème. Considérée comme relativement sûre, peu coûteuse, facile à administrer, elle semble être bien accepté par les patients souffrant de gonarthrose. Certaines lignes directrices internationales sur l'arthrose du genou l’évoquent comme option de traitement, mais les preuves sont insuffisantes pour la recommander. Le but de cette étude était de déterminer les effets à court terme de la cryothérapie en cas de gonarthrose, afin de préciser sa capacité à soulager la douleur et améliorer la fonction et la qualité de vie par rapport à une intervention factice.

Dans cet essai contrôlé randomisé à allocation dissimulée, avec évaluation en aveugle et analyse en intention de traiter, 60 participants ont été randomisés soit dans le groupe expérimental (n = 30) soit dans le groupe témoin (n = 30), et 29 participants de chaque groupe ont terminé l'essai. Le groupe expérimental a reçu une cryothérapie, sous forme de paquets de glace pilée appliqués sur le genou avec une légère compression. Pour le groupe témoin, le schéma thérapeutique était le même mais avec des emballages factices remplis de sable. Les applications se faisaient une fois par jour pendant 4 jours consécutifs.

Pas plus d’effet qu’un placebo

La différence moyenne entre les groupes en ce qui concerne l’évolution de l'intensité de la douleur était de -0,8 cm (intervalle de confiance à 95 % IC à 95% de -1,6 à 0,1), en faveur du groupe expérimental. Ce résultat n’atteint cependant pas « le plus petit effet utile » proposé, à savoir 1,75 cm. Les estimations de l'effet de la cryothérapie à court terme sur les critères de jugement secondaires (qualité de vie, fonction) étaient moins précises. Pour chaque résultat, l’intervalle de confiance variait d’effet utile à légèrement nocif.

En conclusion, chez les personnes atteintes d'arthrose du genou symptomatique, le recours à la cryothérapie n’a pas abouti, dans cette étude, à des résultats à court terme substantiellement supérieurs à ceux d'un témoin fictif en termes de soulagement de la douleur et ses effets sur le fonctionnement et la qualité de vie sont restés incertains. Bien que la cryothérapie soit largement utilisée dans la pratique clinique et recommandée par certaines directives, les estimations dans cette étude suggèrent qu'elle pourrait ne pas avoir plus d’effet qu’un placebo dans le traitement de la douleur de l'arthrose du genou.

Anne-Céline Rigaud

Référence
Dantas LO et coll. : Short-term cryotherapy did not substantially reduce pain and had unclear effects on physical function and quality of life in people with knee osteoarthritis: a randomised trial. J Physiother., 2019; 65(4): 215-221. doi: 10.1016/j.jphys.2019.08.004.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • En aveugle ?

    Le 15 janvier 2020

    Comment faire "en aveugle" avec la cryothérapie ? Le patient doit bien savoir s'il reçoit du froid ou du sable, ce n'est pas la même sensation ! Par ailleurs, 30 patients dans chaque groupe, c'était bien peu. Etaient-ils parfaitement appariés notamment en ce qui concerne le stade de l'arthrose ? Enfin et surtout, un traitement par glace une seule fois par jour était voué à l'échec...
    Cet article me semble bon à jeter.

    Dr Mothiron

Réagir à cet article