Vous avez dit décentralisation des politiques de santé ?

Lachapelle-aux-Pots, le vendredi 14 juin 2019 – Opposés au nouveau zonage de leur secteur, des médecins de l’Oise avaient menacé l’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, début mai, d’entreprendre une grève des gardes. 

En effet, un certain nombre de secteurs du département auparavant classés en « zone fragile » sont désormais considérés comme exempts de difficultés.

Aussi, à compter de ce samedi après-midi, les six maisons médicales de garde des six secteurs de garde sur sept que compte le département garderont leurs portes closes, renvoyant les patients vers le service d’accueil des urgences de Beauvais, lui aussi en grève. 

Le mot d’ordre a d’autant plus de risque d’être maintenu que le rendez-vous qui leur avait été finalement accordé a tourné court, l’ARS assurant aux praticiens qu’elle était dans l’incapacité de répondre à leur revendication : une révision du zonage ne pouvant intervenir que dans trois ans sur décision nationale !

Un bel exemple de politique de santé au plus près du terrain…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article