Priorité aux troubles du sommeil dans la spondylarthrite ankylosante !

L’évaluation de l'efficacité thérapeutique dans la spondylarthrite ankylosante (SA) repose sur l’évolution de la douleur, la fonction, la fatigue et l’activité de la maladie.

Lors de la prise en charge du malade, les objectifs thérapeutiques doivent être définis avec soin et il est intéressant de noter que les priorités des professionnels de santé et des patients peuvent diverger.

L'objectif de cette étude, réalisée à partir du registre norvégien NOR-DMARD (Norwegian disease-modifying antirheumatic drugs), était d'examiner les priorités thérapeutiques des malades atteints de pathologies rhumatismales inflammatoires.

Cette analyse a porté sur 2 138 sujets adultes atteints d’arthropathies inflammatoires, lesquels ont été soumis à un questionnaire. Celui-ci portait sur la douleur, la raideur matinale, la fonction physique, la fatigue, le sommeil, la fonction sociale et le bien-être émotionnel et les patients devaient désigner le domaine dans lequel ils souhaitaient le plus que survienne une amélioration, les réponses étant comparées en fonction du type de rhumatisme inflammatoire ( PR, SA et rhumatisme psoriasique). Globalement, c’était le contrôle de la douleur qui était le plus souvent désigné comme une priorité absolue.

Les troubles du sommeil étaient plus fréquents dans la polyarthrite rhumatoïde et la SA que dans la population normale et les malades souffrant d’une SA estimaient plus fréquemment que ceux atteints d’autres rhumatismes inflammatoires qu’il s’agissait là d’un problème devant être pallié en priorité.

Les analyses de régression logistique ont révélé que l’odds ratio (IC 95 %) de mention de la prise en charge des troubles du sommeil comme prioritaire était de 2,5 (1,7 à 3,6) pour la SA versus la PR et de 2,7 (1,9 à 4,0) pour la SA versus rhumatisme psoriasique après ajustement pour l'âge, le sexe, la durée de la maladie, la vitesse de sédimentation, les scores MHAQ et SF-6D.

La même constatation était faite pour la fatigue chez les patients atteints d'arthrite inflammatoire juvénile. Pour les autres groupes de malades, les priorités d'amélioration étaient similaires.

Cette étude met en évidence le fait que l’amélioration du sommeil est considérée comme une priorité, plus fréquemment par les malades atteints de SA que par les malades souffrant d'autres arthropathies inflammatoires. Ces résultats encouragent l'évaluation des troubles du sommeil dans la SA.

Dr Juliette Lasoudris Laloux

Référence
Turid Heiberg et coll. : Sleep problems are of higher priority for improvement for patients with ankylosing spondylitis than for patients with other inflammatory arthropathies. Ann Rheum Dis 2010; publication avancée en ligne le 24 novembre.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article