Le tabagisme maternel pendant la grossesse altère les taux d’hormones thyroïdiennes et d’anticorps anti-thyroïdiens

Le suivi prospectif, depuis 1986, de la Northern Finland Birth Cohort, met en évidence, dans une population d’étude de 5 805 femmes enceintes, des taux significativement accrus de T3 libre et significativement réduits de T4 libre les femmes ayant fumé avant la grossesse ou au premier trimestre de gestation. Chez celles ayant fumé au deuxième trimestre de la grossesse ce sont des taux de TSH diminués et des taux de T3 libre augmentés qui ont été observés, sans différence significative portant sur la T4 libre. L’arrêt du tabagisme au cours de la grossesse n’a pas amélioré le statut thyroïdien maternel. La prévalence des anticorps anti-thyroglobuline était moindre chez les femmes ayant fumé pendant la grossesse que chez celles n’ayant pas fumé, tandis que celle des anticorps antiperoxydase ne différait pas d’un groupe à l’autre. Quant au tabagisme paternel, il ne s’est avéré influer indépendamment ni sur les taux d’hormones thyroïdiennes en début de grossesse ni sur les taux d’anticorps anti-thyroïdiens.

Dr Julie Perrot

Référence
Männisto T et coll. : Smoking habits and early pregancy thyroid hormone and antibody levels. 13th European Congress of Endocrinology (Rotterdam) : 30 avril-4 mai 2011.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article