Da Vinci : le robot qui facilite la laryngectomie

Paris, le jeudi 5 août 2010 – Ces dernières années Da Vinci s’est imposé comme un confrère incontournable pour les chirurgiens des centres les plus perfectionnés du monde entier. Ce robot a en effet entraîné une petite révolution dans les blocs en particulier dans le domaine de la chirurgie ORL. C’est notamment grâce à lui qu’a été réalisée le 19 juillet la première laryngectomie totale par voie transorale en France, dans le service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de l’hôpital européen Georges Pompidou (HEGP). Il s’agit de la quatrième intervention de ce type dans le monde que viennent de réaliser le professeur Daniel Brasnu et son équipe.

Des suites opératoires plus douces

Da Vinci, n’est pas né en Toscane mais en 2000 dans la Silicon Valley, est doté de trois bras articulés, d’une caméra binoculaire en 3D et d’une amplitude des poignets de 180 degrés inégalable par l’homme. En outre, il peut réaliser des gestes d’une très grande précision. « Tous les petits parasites, comme un tremblement par exemple, sont supprimés », avait ainsi observé le docteur Philippe Céruse, chirurgien ORL aux Hospices civils de Lyon à l’origine en mars 2009 de la première laryngectomie partielle assistée par ordinateur réalisée en France. En dépit de ses très grandes qualités, Da Vinci a besoin d’être dirigé par un chirurgien en chair et en os. Cette collaboration sans faille entre l’homme et le robot permet dans le cas d’une opération du larynx d’éviter de nombreuses suites opératoires douloureuses. Le docteur Céruse avait notamment souligné l’année dernière que pouvait ainsi être évitée la trachéotomie.

De leur côté, l’équipe du professeur Daniel Brasnu et du docteur Stéphane Hans à Paris indique que le grand avantage de l’utilisation du robot est d’éviter « une incision de la peau et des muscles au niveau du cou et de faciliter les sutures du pharynx ».

Aurélie Haroche

Référence

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article