L’effet positif des polyphénols sur les plaques amyloïdes mieux cerné

Leeds, le mardi 12 février 2013 - Des chercheurs de l’université de Leeds ont observé in vitro l’effet du resvératrol et de l’épigallocatéchine gallate (EGCG), polyphénols présents respectivement dans le vin et le thé vert sur des plaques amyloïdes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. « Quand nous avons ajouté les molécules extraites du vin et du thé vert, les plaques ne provoquaient plus la mort de ces cellules » explique le professeur Nigel Hooper, dont les travaux sont publiés dans The Journal of Biological Chemistry. Les chercheurs ont également mis en évidence que sous l’effet des polyphénols « les plaques étaient déformées et ne pouvaient plus s'attacher aux molécules prions situées à la surface des neurones ».

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article