Baclofène : une trentaine de personnalités médicales appellent les pouvoirs publics à mettre fin à leurs « atermoiements »

Paris, le vendredi 26 avril 2013 - Ce texte, signé entre autres par l’ancien président du comité national d’éthique, le professeur Didier Sicard, le député Bernard Debré ou le Professeur Chast membre de l’Académie de pharmacie (dont il a été le président) exhorte le gouvernement à donner « une recommandation temporaire d’utilisation » au baclofène dans les plus brefs délais. « Il faut mettre un terme aussi rapidement que possible à ce retard aux conséquences graves pour les malades qui seraient sensibles au baclofène » estiment les signataires.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article