Narcolepsie et vaccination contre H1N1 : des indemnisations en sommeil

Paris, le mercredi 20 novembre 2013 – Confirmé par plusieurs études, le lien entre la vaccination contre la grippe A(H1N1) et un risque accru de développer une narcolepsie a entraîné la mise en place dans plusieurs pays de procédures d’indemnisation des patients concernés. Ainsi, comme le relatait le Figaro la semaine dernière, une pension mensuelle correspondant au SMIC est versée aux victimes en Finlande, tandis qu’en Grande-Bretagne les enfants dont le taux de handicap a été estimé à plus de 60 % devraient recevoir 143 000 euros de dommages et intérêts.

En attendant que le ministère se réveille

La situation est très différente en France où l’Etat qui en vertu d’une clause signée avec les producteurs des vaccins est responsable de l’indemnisation des effets secondaires tarde à proposer une réponse appropriée à la soixantaine de cas répertoriés. Beaucoup avaient espéré que la publication en septembre dans la revue Brain d’une étude conduite par Yves Dauvilliers, neurologue au CHU de Montpellier établissant très clairement un lien entre la campagne de vaccination française et plusieurs cas de narcolepsie, accélérerait les procédures d’indemnisation. Pourtant, pour l'heure, le statu quo demeure : la très grande majorité des dossiers sont en attente de traitement par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (ONIAM) et les rares réponses déjà obtenues offrent des sommes très en deçà du coût réel de la prise en charge de la narcolepsie par les familles. « Il nous faut des certitudes scientifiques sur le lien de causalité. L'an dernier, l'Agence du médicament ne disait pas clairement qu'il avait un lien entre la vaccination et la narcolepsie. Cette année, elle a un peu évolué mais nous attendons un point concerté avec le ministère de la Santé avant de statuer », indique Erik Rance, président de l'ONIAM interrogé par le Figaro.

Une explication insuffisante aux yeux des représentants des victimes très déçus des retards de l'Etat.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article