DPC pharmaciens: derniers jours avant épuisement du budget

Paris, le mardi 18 octobre 2016 - Si l’enveloppe budgétaire destinée au Développement professionnel continu (DPC) des infirmiers, médecins, sages-femmes et masseurs kinésithérapeutes est d’ores et déjà épuisée pour l’année 2016, celle des pharmaciens ne l’est pas encore complètement. Pour rappel, le budget alloué chaque année au DPC des professionnels de santé pris en charge par l'Agence nationale du DPC (ANDPC) est défini, pour 3 ans, par la Convention d'objectifs et de gestion (COG) réalisée entre l'Etat et la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Le remplacement de l’Organisme gestionnaire du développement professionnel continu par l’ANDPC le 1er juillet dernier ne remet pas en cause les forfaits de prise en charge établis pour 2016.

Les 16,4 millions d’euros alloués au DPC des près de 28 000 pharmaciens ne sont donc pas totalement épuisés, mais risque de l’être d’ici la fin du mois d’octobre ou, au mieux, début novembre comme l’a annoncé récemment l’ANDPC. Il ne reste donc plus beaucoup de temps aux pharmaciens désireux de suivre une formation agréée DPC pour s’inscrire. Il est important de savoir que tant que l’enveloppe budgétaire reste ouverte, toute inscription sera prise en charge même si les sessions de formation n’ont lieu qu’après sa fermeture. L’ANDPC précise à cet effet que plus de 39 000 inscriptions, toute profession éligible au financement confondue, ont déjà engagées pour le second semestre 2016, dont 27 % concernent les médecins et les sages-femmes pour lesquels l’enveloppe est déjà épuisée.

Liste d’attente

Afin de parer la rupture des fonds qui, chaque année, intervient de manière précoce, l’ANDPC a annoncé en août dernier la mise en place d’un système de liste d’attente destiné à continuer de permettre la formation des professionnels malgré l’épuisement des financements. Selon l’Agence, ce mécanisme aurait déjà permis à 800 d’entre eux d’accéder à une formation malgré la fermeture de l’enveloppe budgétaire correspondant à leur spécialité.

Une fois la fermeture de leur enveloppe entérinée, les pharmaciens s’inscrivant pour la première fois au cours de l’année 2016 à un DPC présentiel ou mixte, pourront donc s’inscrire sur une liste d’attente pour bénéficier d’une éventuelle prise en charge en fonction des disponibilités budgétaires. Il ne leur restera plus qu’à attendre que de nouveaux fonds soient dégagés à mesure que des désistements ou des annulations de sessions interviendront. Attention : à partir d’une deuxième inscription, ils conserveront la possibilité de réaliser leur inscription via www.mondpc.fr, mais sans toutefois bénéficier de l’opportunité d’intégrer cette liste d’attente.

Benoît Thelliez

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article