Le SML pointe une HAS « porte-flingue » des anti-homéopathes

Paris, le lundi 30 juillet 2018 - A l’occasion de l’examen de la réinscription d’un médicament homéopathique sur la liste des spécialités remboursables, la HAS (Haute autorité de santé) s’est étonné du « maintien du taux de remboursement à 30 % des médicaments homéopathiques (…) compte tenu du taux de remboursement à 30 %, voire 15 %, de médicaments ayant fait la preuve de leur efficacité ».

Dans un communiqué, le syndicat des médecins libéraux (SML) estime qu’il est « très surprenant » que la HAS « rejoigne aussi explicitement le camp des opposants à l’homéopathie, alors que la ministre de la Santé avait réclamé une évaluation scientifique. De deux choses l’une : soit la HAS est devenue le « porte-flingue » des anti-homéopathes et a reçu pour mission de « plomber » le dossier avant même de l’avoir ouvert ; soit elle fait ce pour quoi elle existe, à savoir procéder à une évaluation scientifique ».

Ceci alors que, pour le SML, « les études scientifiques et les publications démontrant l’efficacité thérapeutique de l’homéopathie ne manquent pas »…Ce qui, bien entendu, reste discuté !

En conclusion, le syndicat du Dr Philippe Vermersch prévient qu’il restera « mobilisé et veillera à ce que les pouvoirs publics ne profitent pas de la trêve estivale pour mettre à mal l’homéopathie ».

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article