Endométriose : la parole est aux patientes

La Communauté de patients pour la recherche de l’AP-HP (ComPaRe) a interrogé 1 000 patientes souffrant d’endométriose pour leur demander leur avis sur la manière d’améliorer la prise en charge de la maladie. Sans surprise, les patientes demandent une meilleure « reconnaissance » de la maladie par les soignants, un meilleur accompagnement des patientes et l’assurance d’un diagnostic précoce. Bien que l’endométriose toucherait près de 10 % des femmes, son étiologie est encore mal comprise et le diagnostic est souvent tardif.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article