L’été difficile des CME

L’enquête menée début septembre auprès de 170 présidents de commissions médicales d’établissement (CME) dresse le tableau d’un été particulièrement difficile à l’hôpital : « tensions hospitalières », recours massif à l’intérim, hausse des « évènements indésirables graves » etc. Pour répondre à ces difficultés, les présidents de CME appellent à pérenniser la plupart des mesures de la mission flash et notamment la revalorisation des heures supplémentaires, des astreintes et du travail de nuit.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article