La chlorhexidine plutôt que l’iode avant la césarienne !

La peau est la principale source d’agents pathogènes à l’origine d’infections du site opératoire. C’est dire toute l’importance de l’antisepsie cutanée locale préopératoire pour la prévention du risque infectieux. Les recommandations préconisent la préparation cutanée par une solution alcoolisée, mais l’agent désinfectant qui doit être associé à l’alcool n’est pas clairement défini. Des essais randomisés ont suggéré la supériorité des produits contenant de la chlorhexidine sur ceux contenant de l’iode. Il s’agit toutefois d’essais réalisés en chirurgie générale. Le choix est moins clair en ce qui concerne la désinfection cutanée avant une césarienne. Il s’agit pourtant d’un sujet d’importance : aux Etats-Unis, les infections du site opératoire compliquent 5 à 12 % des césariennes.

Risque d’infection réduit de moitié avec la chlorhexidine

Un essai randomisé a donc été consacré à ce sujet spécifique de l’antisepsie cutanée avant une césarienne. Au total 1 147 patientes ont été enrôlées. L’antisepsie cutanée a été réalisée avec une solution alcoolique contenant de la chlorhexidine pour 572 patientes et contenant de l’iode pour les autres.

Notons d’entrée que le nombre total d’infections du site opératoire est faible. Il apparaît toutefois que les patientes ayant bénéficié d’une antisepsie avec une solution alcoolique de chlorhexidine ont un risque inférieur d’infection (n = 23, soit 4,0 %) en comparaison de celles dont le site opératoire avait été désinfecté préalablement par la solution alcoolique d’iode (n = 42, soit 7,3 %). Si le risque relatif est presque réduit de moitié (risque relatif 0,55 ; intervalle de confiance à 95% CI 0,34 à 0,90), le faible taux d’infection fait que la différence absolue du risque est faible, de 3,3 point de pourcentage en moins pour le groupe chlorhexidine. Le taux d’infections superficielles est de 3 % avec la solution de chlorhexidine et de 4,9 % avec la solution d’iode, alors que le taux d’infections profondes est de 1,0 % et 2,4 % respectivement.

Les propriétés de la chlorhexidine peuvent expliquer ces différences. La chlorhexhidine a en effet une forte affinité pour les membranes cellulaires, une activité antibactérienne élevée contre les bactéries Gram + et Gram -, y compris le S.aureus méthicilline-résistant et un effet rémanent supérieur à celui de l’iode. Les solutions de chlorhexidine ont aussi l’avantage de ne pas nécessiter de délai d’attente entre leur application et l’incision. Elles sont toutefois plus chères et ont été associées à un risque supérieur de réactions allergiques, bien que cela ne soit pas le cas dans cette étude.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Tuuli M.G. et coll. : A Randomized Trial Comparing Skin Antiseptic Agents at Cesarean Delivery. New Engl J Med., 2016 ; publication avancée en ligne le 4 Février. DOI: 10.1056/NEJMoa1511048

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Alcool iodé et nouveau né

    Le 08 février 2016

    L'iode est un produit dangereux pour le nouveau-né. Il traverse la barrière cutanée et bloque la synthèse des hormones thyroidiennes (effet Wolff Chaikoff)...ceci est connu depuis ma publication Arch Fr Pediatr 1979 36 (1) 80-1.

    Dr Jean-Pierre Chabrolle

Réagir à cet article