Echec d’un spray anesthésique lors de la deuxième phase du travail

L’anesthésie péridurale n’étant pas toujours réalisable dans les temps (ou voulue par les parturientes), il est légitime de rechercher des techniques réduisant les douleurs périnéales lors de la deuxième phase du travail.

Pour cette étude randomisée, Julia Sanders et coll. de Cardiff (RU) ont évalué l’intérêt d’un spray local de lidocaïne. Cent quatre-vingt-cinq parturientes volontaires pour lesquelles aucune anesthésie péridurale, césarienne ou délivrance instrumentale n’était prévue, ont été assignées au hasard, lors de la seconde phase du travail, à 5 pulvérisations périnéales de 0,1 ml de lidocaïne ou à 5 pulvérisations d’un spray placebo (les applications devaient être réalisées au moins 3 minutes avant la naissance).

Le critère de jugement principal était sans ambiguïté puisqu’il s’agissait de l’intensité de la douleur durant l’expulsion (auto-évaluée sur une échelle de 0 à 100). La licocaïne s’est révélée totalement inefficace avec un score moyen de 77 sous produit actif contre 72 sous placebo (p=0,14). En terme de tolérance, même si aucun effet secondaire n’a été constaté, il faut signaler que, dans 2 cas, les taux de lidocaïne étaient au dessus des taux thérapeutiques au niveau du sang du cordon ce qui laisse supposer un passage chez le fœtus qui pourrait ne pas être sans incidence.

Les auteurs ont également étudié 16 autres critères de jugement secondaires. Sur deux d’entre eux (le risque de traumatisme génital et le taux de dyspareunie à 2 mois), la lidocaïne s’est montrée « significativement » supérieure au placebo. Mais il faut se garder de toute interprétation sur ce point car, compte tenu du nombre inhabituellement élevé de critères de jugement secondaire retenus pour cette étude, la probabilité pour que ces différences soient en fait dues au hasard est tout sauf négligeable.

Au total, pour séduisante qu’elle puisse apparaître au premier abord, l’anesthésie locale par spray d’anesthésique sur le périnée semble n’avoir aucun intérêt. 

Dr Céline Dupin

Référence
Sanders J et coll. : « Effectiveness and acceptability of lidocaine spray in reducing perineal pain during spontaneous vaginal delivery : randomised controlled trial. » Br Med J 2006 ; publication avancée en ligne le 28 juin 2006 (doi : 10.1136/bmj.38878.833241.7C).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article