Faut-il prescrire du tamoxiféne aux femmes à haut risque de cancer du sein ?

Le rôle promoteur des estrogènes dans le cancer du sein est aujourd'hui bien démontré ce qui a conduit, en toute logique, à proposer en prévention chez les femmes à haut risque l'utilisation d'anti-estrogènes comme le tamoxifène ou plus récemment le raloxifène.

L'étude IBIS-I est le quatrième essai multicentrique sur ce thème. 7152 femmes à haut risque de cancer du sein de 35 à 70 ans ont été inclues dans ce travail prospectif randomisé en double aveugle comparant 20 mg de tamoxifène par jour à un placebo sur une période de 5 ans.
En terme d'efficacité préventive, les résultats confirment ceux de l'étude nord américaine NSABP-P1 avec une diminution significative de 32 % du nombre de cancers du sein sous tamoxifène (69 contre 101 ; p=0,013). En terme de tolérance IBIS-I confirme également malheureusement certaines constatations antérieures avec une augmentation (non significative) du nombre de cancer de l'endomètre et surtout un accroissement significatif de la fréquence des accidents thrombo-emboliques particulièrement en post-opératoire (43 contre 17 ; odds ratio : 2,5 avec un intervalle de confiance à 95 % de 1,5 à 4,4 ; p=0,001). Globalement la mortalité a été augmentée significativement dans le groupe tamoxifène (25 décès contre 11 ; p=0, 028).

On peut conclure avec les auteurs que le tamoxifène en prévention est contre-indiqué chez les patientes à haut risque d'accidents vasculaires artériels ou veineux et qu'il doit en tout état de cause être interrompu en cas de chirurgie à risque embolique. Quant à son indication chez les femmes à haut risque de cancer du sein (ce qui était la question posée !), elle ne pourra être confirmée ou infirmée que par la poursuite de la surveillance des patientes d'IBIS-1. Affaire à suivre...

Dr Céline Dupin


IBIS investigators : " First results from the International Breast Cancer Intervention Study (IBIS-I): a randomised prevention trial." Lancet 2002; 360: 817-24. © Copyright Jim Online 2002.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article