Faut-il une intervention précoce pour les sciatiques ? Pas sûr !

Dans les pays industrialisés, l'intervention chirurgicale pour hernie discale (nucléotomie) est un traitement de routine de la sciatique. Cinq à 10 personnes/1000 habitants développent une sciatalgie chaque année, avec une variabilité importante de l'intensité et l'évolution des tableaux cliniques. Dans 70 % des cas, les douleurs irradiant dans les membres inférieurs régressent spontanément dans les 6 premières semaines. La plupart des recommandations actuelles prônent une intervention chirurgicale pour les autres patients.

Afin d'évaluer les résultats d'une intervention précoce (nucléotomie) par rapport à des soins conservateurs prolongés et un suivi pendant 2 ans chez des patients atteints de sciatalgie, une équipe allemande a réalisé une étude randomisée. Au total, 283 patients souffrant d'une sciatalgie depuis 6 à 12 semaines ont été inclus et randomisés dans l'un des 2 groupes : intervention précoce (IP) ou 6 mois de soins conservateurs (SC) avec, si besoin, une intervention différée.

Parmi les 141 patients du groupe IP, 125 (89 %) ont subi une microdiscectomie. Parmi les 142 patients du groupe SC, 62 (44 %) ont finalement subi une intervention chirurgicale, dont 7 dans la seconde année de suivi. En ce qui concerne l'indice de handicap de Roland, il n'y a pas eu de différence significative entre les deux bras de l'étude pendant les 2 première années de suivi (p = 0,25). Le soulagement des douleurs des membres inférieurs a été plus rapide dans le groupe IP, avec une différence significative (aire sous la courbe) sur 2 ans (p = 0,05). Mais le bénéfice de l'IP n’a été que de courte durée et la différence n'était plus significative à 6 mois et a continué de diminuer entre 6 et 24 mois. D'après un questionnaire de satisfaction, le bénéfice a légèrement régressé entre 1 an et 2 ans, dans les deux groupes. A deux ans, 20 % de tous les patients ont rapporté des résultats insatisfaisants.

Cette étude montre donc que la chirurgie précoce améliore plus rapidement les symptômes liés à la sciatique que le traitement conservateur, mais ces résultats ne résistent pas au temps et rejoignent ceux du traitement conservateur dans un délai de 1 à 2 ans. En cela, ces résultats confirment globalement les recommandations actuelles dans ce domaine !

Dr Georges Dubois

Références
Peul W et coll. : Prolonged conservative care versus early surgery in patients with sciatica caused by lumbar disc herniation: two year results of a randomised controlled trial. BMJ 2008, en ligne avant publication le 23 mai, BMJ, doi:10.1136/bmj.a143.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article