Prise en charge de l’otite aiguë moyenne : wait and see ?

L’otite aiguë moyenne (OAM) est l’une des indications les plus fréquentes de l’antibiothérapie chez l’enfant. Chaque année, aux Etats-Unis, ce sont 15 millions de prescriptions d’antibiotiques qui sont destinées à cette affection, mais cette surconsommation d’antibiotiques, décriée dans d’autres maladies, est-elle ici justifiée ?. L’OAM non traitée évolue, de fait, spontanément vers la guérison sans complications, dans bon nombre de cas et cette évolution se rapproche finalement de celle observée sous antibiothérapie, à quelques exceptions près.

Certaines études contrôlées suggèrent que la stratégie WASP (Wait and See Prescription) serait après tout la meilleure, les parents n’utilisant les antibiotiques qu’au bout de 48 heures, en fonction de l’état clinique de l’enfant. Cependant, ces essais ont volontiers exclu les cas d’OAM sévère.

Une étude randomisée, menée entre le 12 juillet 2004 et le 11 juillet 2005, a inclus 283 enfants âgés de 6 mois à 12 ans qui ont tous consulté dans un service d’urgences pour un tableau d’OAM. Deux groupes ont été constitués par tirage au sort : traitement standard (TS) (n=145) ou stratégie WASP (n=138).

Dans tous les cas, un anti-inflammatoire non stéroïdien et des gouttes auticulaires d’un antalgique ont été administrés, les enfants étant traités à leur domicile.
Dans le groupe WASP, les antibiotiques n’ont pas été utilisés par 62 % des parents (versus 13 % dans le groupe TS). La comparaison intergroupe n’a révélé aucune différence quant à la fréquence de la fièvre, des otalgies ou encore des consultations médicales non programmées. A l’intérieur du groupe WASP, la fièvre (risque relatif, RR, 2,95) et les otalgies (RR, 1,62) ont été associées à la prise d’antibiotiques, ce qui semble logique.

Cette étude contrôlée suggère que l’approche WASP réduit substantiellement la prescription inutile d’antibiotiques chez les enfants atteints d’une otite aiguë moyenne. Elle semble préférable à l’antibiothérapie systématique, pour peu que les parents soient suffisamment coopérants.

Dr John Sorri

Référence
Spiro DM et coll. : “Wait-and-see prescription for the treatment of acute otitis media. A randomized controlled trial.” JAMA 2006; 296: 1235-1241.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (5)

  • "Prise en charge de l’otite aiguë moyenne : wait and see ? "

    Le 05 octobre 2006

    Depuis le temps qu'on dit que 85 % des otites aigues sont virales.
    Il faut résister à la pression des parents qui veulent à tout prix un antibiotique.

    Dr Aupiais Frédérique

  • "Prise en charge de l’otite aiguë moyenne : wait and see ? "

    Le 05 octobre 2006

    Le mouche-bébé encore et toujours...foi de généraliste !!!

  • "Prise en charge de l’otite aiguë moyenne : wait and see ? "

    Le 06 octobre 2006

    Ce n'est pas la première publication sur ce sujet (cf Prescrire...). Par ailleurs on peut utiliser la bonne vieille amoxicilline (les études randomisées ont démontré qu'aucun autre antibiotique ne lui était supérieur...).

    Patrice Vernusset

Voir toutes les réactions (5)

Réagir à cet article