Quelle aiguille pour vacciner un nourrisson ?

Bien que des dizaines de millions de nourrissons soient vaccinés chaque année dans le monde, la longueur et la largeur optimales de l’aiguille sont encore l’objet de débat parmi les pédiatres. Beaucoup optent pour des aiguilles courtes et fines de 16 mm de long et de 0,5 mm de diamètre (25 gauge) qui, selon eux, insérées à 90° peuvent facilement atteindre les muscles de la loge antéro-externe de la cuisse, d’autres préconisent des aiguilles plus large de 0,6 mm de diamètre (23 gauge) qui délivreraient le vaccin sur un plus grand volume et réduirait ainsi le risque de réactions locales, d’autres enfin adoptent les recommandations de l’OMS qui sont en faveur d’aiguilles longues de 25 mm.

Pour déterminer quelle aiguille entraîne le moins de réactions locales tout en permettant d’obtenir une bonne immunité, une équipe d’Oxford et de Birmingham a donc conduit une étude randomisée comparant 3 types d’aiguilles : longue et large (25 mm/0,6 mm), courte et fine (16 mm/0,5 mm) et longue et fine (25 mm/0,5 mm).

696 enfants de poids normal ont été vacciné à 2, 3 et 4 mois par un vaccin tétravalent associant diphtérie, tétanos, H influenzae de type b et vaccin anticoquelucheux cellulaire dans la région antéro-latéral de la cuisse droite et par un vaccin anti-méningocoque C dans la cuisse gauche. Les injections ont toutes été pratiquées l’aiguille étant enfoncée perpendiculairement à la peau.Trois jours après chaque injection, les réactions locales et générales ont été enregistrées auprès des parents et 4 à 6 semaines après la troisième dose les taux d’anticorps dirigés contre les antigènes contenus dans les vaccins (à l’exception de la coqueluche) ont été mesurés.

En terme de tolérance au vaccin tétravalent, les aiguilles longues et larges ont entraînés moins de réactions locales (rougeur, douleur, gonflement) que les aiguilles courtes et fines, la différence étant significative pour les 3 injections et du premier au deuxième jour (réduction de 20 à 30 % de la fréquence des réactions). Aucune différence n’a été constatée pour le vaccin méningococcique qui a été globalement mieux toléré localement que le vaccin tétravalent. Sur le plan général (fièvre) aucune différence n’a non plus été notée entre les différents types d’aiguilles.

En terme d’immunogénicité aucune différence significative n’a été enregistrée, avec toutefois une tendance à obtenir des taux d’anticorps supérieurs contre le méningocoque C avec les aiguilles longues et larges par rapport aux aiguilles courtes et fines (+ 30 % avec un intervalle de confiance à 95 % entre – 1 et + 69 %) et une élévation (non significative) des taux d’anticorps pour les 3 autres vaccins pour lesquels cette donnée était mesurée.   

Aucune différence en terme de réactions locales ou d’immunogénicité n’a été retrouvée entre les aiguilles longues quelles soient larges ou fines.

Pour les auteurs cet avantage en faveur des aiguilles longues, quel que soit leur diamètre, s’explique par le fait que des aiguilles courtes offrent une plus grande probabilité d’injections sous-cutanées qui entraînent à la fois des réactions locales plus fréquentes et plus importantes et qui pourraient être moins immunogènes.

En pratique chez des nourrissons de poids normal (ce qui n’est pas nécessairement le cas dans les pays dits en voie de développement), les vaccinations doivent être pratiquées avec des aiguilles de 25 mm. Ce facteur devrait être également pris en compte lorsque les réactions locales de deux vaccins sont comparées.

Dr Céline Dupin

Référence
Diggle L et coll. : “Effect of needle size on immunogenicity and reactogenicity of vaccines in infants : randomised controlled trial.” Br Med J 2006; publication avancée en ligne le 4 août 2006 (doi: 10.1136/bmj.38906.704549.7C).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article