Yoyo tôt ou tard : le développement psychomoteur en est-il modifié ?

La pose d'un drain trans-tympanique (communément appelé yoyo) est l'intervention chirurgicale le plus souvent pratiquée chez les enfants de moins de trois ans et l'on estime que 280 000 drainages de ce type sont réalisés chaque année aux USA. L'indication la plus fréquente chez le jeune enfant est une otite moyenne persistante avec épanchement, le geste chirurgical devant limiter l'apparition d'une surdité de transmission qui pourrait être responsable ultérieurement de troubles du langage et des fonctions cognitives.
J.L.Paradise et coll. de Pittsburgh ont cherché à déterminer d'une part si une otite moyenne durant depuis plus de trois mois entraînait réellement des troubles du développement et si le drainage trans-tympanique précoce recommandé dans ces cas améliorait le pronostic intellectuel.
6350 nourrissons, par ailleurs en bonne santé, de 2 à 61 jours ont été inclus dans l'étude. Ils ont été suivis régulièrement à la recherche d'un épanchement de l'oreille moyenne. 429 nourrissons qui présentaient une telle pathologie ont été dépistés et randomisés en deux groupe, l'un devant bénéficier le plus tôt possible de la pose d'un yoyo (groupe précoce) et l'autre pour qui l'intervention était retardée de 9 mois si l'épanchement persistait (groupe tardif). La parole, le langage, les fonctions cognitives et le développement psycho-social ont été évalués à l'âge de 3 ans chez 402 de ces enfants.
82 % des nourrissons du groupe précoce et 34 % des enfants du groupe tardif ont effectivement bénéficié de la pose d'un drain trans-tympanique. Aucune différence significative n'a été retrouvée à aucun des tests d'acquisition de la parole, de langage ou de fonctions cognitives pratiqués à 3 ans entre les deux traitements. Toutefois ce traitement a amélioré la situation au plan local puisqu'il a diminué des deux tiers le pourcentage d'enfants ayant un épanchement pendant plus de la moitié de la période de surveillance et chez ces nourrissons la baisse de l'acuité auditive.
Que faut-il en conclure ?
Pour l'éditorialiste du New England Journal of Medicine, si le traitement tardif ne perturbe pas l'acquisition du langage, on ne peut affirmer que la persistance de l'épanchement dans l'oreille moyenne n'aura aucune conséquences sur le développement psychomoteur après l'âge de trois ans.
Au total, il est probable que cette étude doive conduire à une attitude plus modérée dans les indications du drainage trans-tympanique chez le nourrisson, en ne justifiant pas l'intervention par le risque de troubles du développement psychomoteur mais par des considérations plus strictement locales (épanchement de l'oreille moyenne avec ses risques pour l'audition).

A.R.


J.L.Paradise et coll. : " Effect of early or delayed insertion of tympanostomy tubes for persistent otitis media on developmental outcomes at the age of three years." N Engl J Med 2001; 344: 1179-87.
J.M.Perrin : "Should we operate on children with fluid in the middle ear ?" N Engl J Med 2001; 344: 1241-2.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article