Pour améliorer le sommeil des mères, le biberon n’est pas la solution !

Il est démontré que la qualité et la quantité de sommeil des jeunes mères sont altérées et cela au moins jusqu’à 15ème semaine après l’accouchement. Une partie de ces troubles du sommeil sont à mettre à l’actif des soins portés au nouveau-né et en particulier du temps consacré à le nourrir. Si l’allaitement artificiel est réputé comme lui apportant une plus grande satiété, permet-il pour autant aux mères de mieux dormir ?

Nos collègues belges ont évalué le PSQI (Index de Qualité du Sommeil de Pittsburgh) et la CIS (Checklist Individual Strength) de 105 femmes ayant accouché depuis 4 à 14 semaines, 58 % allaitant exclusivement au sein et 42 % exclusivement au biberon; l’allaitement mixte étant très marginal dans la cohorte, il n’a pas été étudié.

Pas plus reposant que le sein

Malheureusement, les deux groupes ne sont pas comparables : l’allaitement au sein est significativement plus courant pour les niveaux éducatifs plus élevés ; ces mères se lèvent plus souvent durant la nuit pour allaiter et leurs enfants dorment plus souvent dans leur chambre voire dans leur lit.

Par contre les réponses sont similaires : dans les deux groupes la durée de sommeil est passée de 7,9 h dans l’année précédant la grossesse à 5,9 h durant le dernier mois de grossesse. Les femmes donnant le sein décrivent une meilleure qualité de sommeil mais une moins bonne efficacité. Dans chaque groupe, 67 % des femmes obtiennent un score démontrant un sommeil de mauvaise qualité et plus de la moitié sont au-delà du seuil définissant la fatigue. L’analyse en régression ne montre aucun impact du mode d’allaitement ni du nombre de tétés sur la qualité de sommeil.

Il est donc possible de rassurer les patientes hésitant à donner le sein de crainte que cela n’accroisse leur fatigue : donner le biberon n’est pas plus reposant.

Marie Gélébart

Références
TobbackE, Behaeghel K et coll. : Comparison of subjective sleep and fatigue in breast- and bottle-feeding mothers. Midwifery 2017 : 47 ; e22-27

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article