Coup de tête

Glasgow, le vendredi 17 janvier 2020 – La Fédération écossaise de football annonce l’interdiction du jeu de tête pour les pratiquants de ce sport âgés de moins de 12 ans,  en raison des risques de démence à l'âge adulte. L’Écosse est la première région en Europe à mettre en place une telle réglementation.

Elle s’inspire ainsi des États-Unis qui ont adopté une telle mesure, en 2015, après la médiatisation de cas de démence chez d’anciens professionnels du « soccer ».

Les autorités sanitaires écossaises s’appuient en outre sur des travaux menés à l'université de Glasgow qui concluaient que les anciens footballers avaient 3,5 fois plus de risque de souffrir de maladie neuro-dégénérative…tout en précisant que des études supplémentaires étaient nécessaires pour trancher définitivement la question.

Mais, désormais un nouveau débat fait rage : quel doit-être l’âge limite ? Autrement dit pourquoi ferait-on prendre à un Écossais de 12 ans le risque dont on veut le protéger à 11 ?

Après l’interdiction du plaquage pour les jeunes rugbymans, de l’autre côté du Channel on se dit que le Royaume-Uni n’est vraiment plus ce qu’il était…et surtout on s’étonne qu’un tel sujet ne soit jamais évoqué en France !

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article