Disparition soudaine du Dr Jean-Daniel Flaysakier

Paris, le lundi 11 octobre 2021 - Vaccin contre le paludisme, commentaire sur le nombre de médecins libéraux non vaccinés, petit jeu de mots : la semaine dernière encore, le docteur Jean-Daniel Flaysakier était très actif sur Twitter. L’ancien journaliste santé vedette de France 2, dont l’éternel nœud papillon et les discours pédagogiques sont dans la mémoire de beaucoup, avait poursuivi son travail d’information et de lutte contre la désinformation sur le réseau social et à travers son blog depuis qu’il avait quitté France 2 en octobre 2018, sa maison depuis 1985. Il a été retrouvé mort ce samedi sur une plage des Sables d’Olonne alors qu’il venait de fêter ses 70 ans.

Hommages

De son vrai nom Jean-Daniel Faljszakier, orthographe qu’il a choisi de simplifier à l’âge adulte, natif de Tours, ville à laquelle il est toujours resté très attaché et où il s’était lié d’amitié pendant ses études de médecine avec un autre célèbre journaliste médical, Jean-Yves Nau, il commence sa carrière médicale en participant en Afrique à des campagnes de vaccination contre l’hépatite B. Il se rend également au Japon, où il s’intéresse au dépistage du cancer de l’estomac. De retour en France (après avoir passé un master of science en épidémiologie à Boston), il s’oriente vers le journalisme médical. Après avoir été rédacteur en chef pour les questions de santé pendant plusieurs décennies à France 2, il se consacrait depuis quelques années à « l’amélioration de la qualité de vie des femmes traitées pour un cancer du sein ». Sa disparition soudaine a soulevé une importante émotion sur Twitter où beaucoup ont rendu hommage à son sens de la pédagogie et à son humour.

On pourra relire ci-dessous quelques-uns de nombreux articles où nous citions les points de vue de notre confrère.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article