Obligation vaccinale : 15 000 soignants suspendus selon le ministère

Paris, le vendredi 15 octobre 2021 - Depuis précisément un mois, les soignants ont l’obligation, pour continuer à exercer leur métier, d’être vacciné contre la Covid-19.

Mercredi, Olivier Véran, ministre de la Santé, a fait le point sur les récalcitrants.

Si la menace de suspension semble avoir convaincu une immense majorité des professionnels de santé de l’hexagone (déjà massivement immunisés à la rentrée), quelques milliers d’entre eux résistent encore et toujours.

Invité de France Info, Olivier Véran a précisé que 0,6 % des soignants français sont actuellement suspendus pour non-respect de l’obligation vaccinale, ce qui représente "aux alentours de 15 000" personnes estime le ministre de la Santé. Mais Olivier Véran veut se convaincre qu’un "nombre conséquent" de ces professionnels rétifs vont "finir par se faire vacciner".

Il en veut pour preuve que si l’on comptait il y a quelques semaines « 0,9 % de soignants qui étaient suspendus ou susceptibles de l'être. On est descendus aujourd’hui à 0,6 % ». « Ceux qui font le choix de démissionner sont vraiment l’exception. Ils représentent environ 0,1 % du personnel soignant, entre 1500 et 2000 personnes. C’est à la fois beaucoup et très peu » a-t-il précisé.

« Le plus important, c'est que les hôpitaux n'ont pas fermé. Les Ehpad n'ont pas fermé. Il n'y a pas eu de transfert massif de malades et tout le monde a été responsable » a encore déclaré le ministre, oubliant néanmoins d’évoquer ces établissements, notamment à Marseille, où le plan blanc a dû être déclenché en raison d’un manque de bras…

Mais un nouvel écueil pourrait bien poindre : celui de la troisième dose. La semaine dernière, la Haute autorité de Santé (HAS) a ainsi recommandé d'administrer un rappel à tous les soignants. Le gouvernement n'a pas encore indiqué si cette nouvelle injection serait ou non obligatoire…

G.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article