Une épidémie de grande ampleur de bronchiolite est à prévoir

Paris, le mardi 12 octobre 2021 – Depuis l’apparition de la Covid, une réduction extrêmement importante de la circulation de virus responsables d’épidémies saisonnières, les virus grippaux et les VRS (virus respiratoire syncytial), a été observée, notamment durant l’hiver 2020-2021.

Cette circulation minimale « est directement liée à l’utilisation des mesures barrières, mais a pu aussi être amplifiée par un mécanisme dit d’interférence virale ainsi que par les mesures de confinement et de restriction de voyages appliquées pendant ces derniers mois » écrit le Conseil scientifique dans son dernier avis.

Aussi, pour la saison 2021-2022, la situation épidémiologique favorable liée à SARS-CoV-2 (à confirmer…), la levée des restrictions sur les transports internationaux et le relâchement du respect des mesures barrières pourraient donc coïncider avec la réapparition active des virus grippaux et des VRS en France.  

Manque d’immunité collective

Concernant les VRS, le niveau de circulation observé en 2020-2021, beaucoup plus faible que d’habitude a entraîné un déficit significatif d’immunité collective acquise pour les enfants nés après mars 2020. Ainsi, la population de « susceptibles », les enfants non immunisés pendant l’hiver 2020-2021 et ceux nés cette année, pourrait être plus importante que celle observée habituellement.

Le Conseil scientifique estime donc qu’il « convient (…) d’anticiper que la taille de l’épidémie VRS sera plus importante cet hiver en comparaison des hivers précédents, notamment si elle est décalée en janvier ou en février 2022. Le calendrier de la circulation des virus peut être de nouveau différent de celui habituellement vu (plus précoce ou surtout plus tardif). Des données de l’hémisphère sud montrent qu’il y a eu une circulation plus intense et décalée dans le temps et dans les tranches d’âge cet hiver ».

Ainsi, l’Australie a rapporté cet automne une épidémie d’intensité inhabituelle avec un âge moyen des enfants infectés supérieur à l'âge habituel.

A suivre…

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Manque d'immunité collective ...

    Le 17 octobre 2021

    Fallait s'y attendre, j'ai pourtant interpellé plusieurs pédiatres qui ne m'ont jamais répondu ! Bonjour les bronchiolites ... et les autres infections sans immunité !

    Annick Verbeiren (IDE)

Réagir à cet article