Les semaines précédentes

Après le passe vaccinal, le passe toilettes ?

A l’occasion de la journée mondiale des toilettes ce samedi, des associations de patients belges ont milité pour la généralisation du « passe toilettes ». Il ne s’agit pas d’interdire l’accès aux toilettes à certaines personnes, mais au contraire d’accorder aux malades chroniques qui souffrent de diarrhées fréquentes un laissez-passer médical leur permettant d’accéder aux toilettes des bars ou restaurants sans avoir besoin de consommer.

Le rouge et le noir

L’Etablissement Français du Sang (EFS) organisait cette semaine la 2ème édition de sa campagne de sensibilisation aux sangs rares. Il existe 250 groupes sanguins considérés comme rares, portés par moins de 0,4 % des Français. La campagne de l’EFS est notamment orientée vers les personnes originaires d’Afrique ou des Antilles dont le sang peut notamment être utilisé pour soigner les personnes soufrant de drépanocytose.

Avortement à midterme

Des millions d’Américains sont appelés aux urnes ce mardi pour élire leurs parlementaires, leurs gouverneurs et participer à des référendums. Cinq mois après la décision controversée de la Cour Suprême, le droit à l’avortement est au cœur de ces élections de « midterms », ce qui pourrait avantager les démocrates. Le président Joe Biden a promis de tenter de rétablir le droit à l’IVG au niveau fédéral en cas de victoire électorale (on pourra lire sur ce thème un de nos articles du jour : « Mid-terms : le débat sur l’avortement va-t-il booster ou plomber les démocrates ? »).

Savoir essentiel

A l’occasion de la journée mondiale de l’AVC, le 29 octobre, a été rappelé dans le monde entier comment la connaissance des principaux symptômes de l’AVC permettait d’agir plus vite et de sauver des vies.

Une prévention qui a bon genre

Les différences de prise en charge en fonction des sexes sont fréquemment évoquées. Elles peuvent s’installer dès l’enfance avec une moins bonne détection des troubles de croissance des fillettes : c’est ce que cette campagne tente de corriger en invitant à se méfier de certains idées préconçues.

Les soignants craignent la panne sèche

La pénurie de carburant qui touche la France depuis plusieurs semaines inquiète les professionnels de santé, qui craignent de ne plus pouvoir se rendre aux chevets de leurs patients. Dans les Hauts-de-France, des stations-services ont été réquisitionnés pour donner la priorité aux médecins, infirmiers et ambulanciers. La grève se poursuivant dans les raffineries, aucune amélioration de la situation n’est à l’horizon.

Comme un Néandertalien dans l’eau

Pour célébrer l’attribution du Prix Nobel de médecine au Pr Svante Pääbo, les membres de l’institut Max Planck de Leipzig ont respecté une ancienne tradition (préhistorique ?) en jetant leur collègue suédois dans une rivière. « Je ne vois pas de meilleur moyen de célébrer un Prix Nobel » a commenté, trempé, le généticien, récompensé pour avoir séquencé le génome de l’Homme de Néandertal et avoir prouvé qu’une partie des gènes de cette espèce humaine disparue persistait encore dans le génome de l’homme moderne.

A la poursuite d’Octobre Rose

Comme chaque 1er octobre depuis 2014, la Tour Eiffel s’est illuminée de rose ce samedi à l’occasion du lancement d’« Octobre rose », une campagne qui vise à sensibiliser les femmes à l’importance du dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. En France, il est recommandé aux femmes de se faire dépister une fois tous les 2 ans dès 50 ans, mais certains spécialistes estiment que la mise en place d’un dépistage personnalisé serait préférable tandis que d’autres voient même dans le dépistage systématique plus d’inconvénients que d’avantages.

Donner son souffle pour ceux qui en manquent

Comme chaque année depuis 30 ans, l’association Vaincre la mucoviscidose organisait ce dimanche les Virades de l’espoir, manifestations culturelles et sportives visant à récolter des fonds et à sensibiliser la population à la lutte contre la mucoviscidose. Le combat contre cette maladie génétique a pris un tournant décisif depuis l’arrivée en 2021 du Kaftrio, un médicament permettant de réduire fortement l’impact de la maladie chez 80 % des patients.

Le don de moelle osseuse, une affaire d’hommes

A l’occasion de la journée mondiale du don de moelle osseuse samedi dernier, l’Agence de la biomédecine (ABM) appelle les jeunes hommes à se mobiliser. Les hommes ne représentent en effet que 36 % des inscrits sur le registre des donneurs, alors que les dons provenant d’hommes sont mieux tolérés par les receveurs. L’ABM souhaite également une plus grande diversité ethnique des donneurs, afin d’améliorer les chances de trouver un donneur compatible.

Une Reine aux petits soins

Au moment où le Royaume-Uni tout entier rend hommage à la Reine Elizabeth II, qui s’est éteinte jeudi dernier après 70 ans de règne, souvenons-nous qu’elle officia dans les services de santé de son pays avant de monter sur le trône. En 1945, dans les derniers mois de la Seconde Guerre Mondiale, la princesse s’était muée en conductrice d’ambulance, à 18 ans seulement.

Parce qu’elle le vaut bien

L’actrice américaine Jane Fonda, âgée de 84 ans, a publié ce vendredi un message sur Instagram indiquant qu’elle souffrait d’un lymphome non hodgkinien. Bien connue pour son militantisme, l’icône de la contre-culture en a profité pour dénoncer les inégalités du système de santé américain. « Presque toutes les familles américaines doivent faire face au cancer un jour et bien trop n’ont pas accès aux mêmes traitements de qualité que ceux que je reçois, ce qui est injuste » a écrit la star.

Une maladie affichante mais qui reste sous les radars

On estime, qu’aujourd’hui, 770 000 enfants souffrent de noma dans le monde, tandis que 140 000 nouveaux cas sont répertoriés chaque année. Ces chiffres pourraient d’ailleurs être sous-estimés. Cette campagne de l’association Vaincre le noma tente de nous éclairer sur cette maladie terrible qui reste encore trop négligée.

Quand les hommes enceints luttent pour eux-mêmes

La semaine dernière, le JIM remarquait la réappropriation aux Etats-Unis d’une ancienne affiche promouvant la contraception mettant en scène un homme enceint, destinée à regretter que les décisions concernant le droit des femmes à disposer de leur corps soient prises par des hommes (hier interdiction de la pilule, aujourd’hui restriction du droit à l’avortement). Mais cette semaine, il ne s’agit plus de se demander si les droits des femmes seraient différents si les hommes étaient enceints, mais de rappeler à travers cette affiche du Planning familial, qui a fait polémique, le droit des hommes à voir leur « maternité » reconnue. Les droits des femmes seront-ils mieux défendus ? Ca reste à voir

Et si c’était vous qui tombiez enceint ?

L’agence de publicité britannique Saatchi and Saatchi a ressuscité une vieille campagne de publicité en faveur de la contraception pour protester contre les atteintes au droit à l’avortement aux Etats-Unis. On peut y voir le juge Samuel Allito, auteur de l’arrêt ayant mis fin à la protection constitutionnelle du droit à l’avortement, visiblement en attente d’un heureux évènement. « Feriez vous plus attention avec votre vote si c’était vous qui tombiez enceint ? » demande l’affiche.

Toutes les images de la semaine