Grippe asymptomatique chez les soignants à l’hôpital, une incitation supplémentaire à la vaccination

Une récente étude a montré que les formes asymptomatiques de la grippe n‘étaient pas rares. Chez les soignants dans le cadre de l’hôpital, ces formes peuvent être à l’origine de la transmission du virus aux patients et aux autres soignants, et donc avoir un rôle non négligeable dans la propagation de l’infection.

Pour préciser la prévalence de ces formes asymptomatiques, une équipe française a réalisé une étude prospective au cours de la saison grippale 2016-2017. L’objectif était de déterminer la proportion de personnes asymptomatiques, pauci-symptomatiques et symptomatiques parmi les personnels soignants de services de courts-séjours dans 5 CHU. Au total 289 personnes ont participé à l’étude. Elles étaient soumises à 3 examens cliniques : avant l’épidémie, au moment du pic et après le pic. Une sérologie et un prélèvement nasal étaient réalisés lors du premier et du deuxième examen.

Presque un quart des soignants concernés par la grippe et seulement 11 % de formes symptomatiques

Cette étude révèle que la grippe est fréquente chez ces professionnels de santé, puisque documentée ici chez 22,3 % des soignants. Il apparaît aussi que les formes pauci-symptomatiques ou asymptomatiques sont les plus nombreuses (respectivement 41,9 % et 46,8 % des cas), les formes symptomatiques ne concernant que 11,3 % des soignants. Comme dans l’ensemble de la population au cours de cette saison grippale, les cas recensés étaient dus au virus influenza A(H3N2).

La fièvre était présente dans moins de 10 % des cas confirmés au laboratoire et les symptômes les plus fréquents chez les personnes pauci ou asymptomatiques étaient la rhinorrhée et la toux, des symptômes souvent négligés et ne donnant pas lieu à un arrêt de travail. Cela suggère le rôle de ces formes pauci ou asymptomatiques dans la transmission de la maladie, et le risque conséquent pour les personnes hospitalisées fragiles et pour les autres soignants.

Ces données soulignent l’importance de mettre en place des mesures systématiques, parmi le personnel soignant, du contrôle de l’infection, mesures où la vaccination tient évidemment une place prépondérante.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Bénet T et coll. : Incidence of asymptomatic and symptomatic influenza among health care workers: a multicenter prospective cohort study.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Qu'on interdise déjà

    Le 26 septembre 2020

    ...aux soignants malades de venir travailler.

    Quand je lis mais c'est à confirmer car je me méfie des fakenews, qu'un soignant ayant la covid asymptomatique peut venir travailler je me dis qu'on se fiche de nous.

    H Dagostino (IDE)

Réagir à cet article