Gynécomastie prépubertaire et telharche prématurée, parfois un parfum de lavande…

Au chapitre des perturbateurs endocriniens, les produits issus de la chimie ne sont peut-être pas les seuls coupables.Il avait déjà été rapporté des gynécomasties prépubertaires pour lesquelles on soupçonnait l’implication de fragrances contenant de la lavande. On a décrit aussi une telharche prématurée (développement mammaire extrêmement précoce chez la petite fille).

Une équipe de Caroline du Nord rapporte quatre cas supplémentaires de gynécomastie prépubertaire et de tel harche prématurée chez des enfants (3 petites filles et un garçon) de la communauté hispanique exposés à des huiles essentielles contenant de la lavande ou des fragrances de lavande (habitude d’utilisation familiale).

L’arrêt de l’exposition a abouti à une disparition de la gynécomastie ou de la pousse mammaire.

Les analyses in vitro montrent un effet œstrogénique et antiandrogène des composants des huiles essentielles à base de lavande.

Un perturbateur endocrinien « naturel »

Ces résultats sont préliminaires mais suggèrent d’être prudent, notamment chez l’enfant, quant à l’utilisation de ce type de produit. Des études approfondies sur l’effet perturbateur endocrinien de diverses fragrances, chez l’enfant mais aussi chez l’adulte (par exemple les travailleurs qui manipulent ce genre de produit) seraient utiles. Quelles sont les concentrations critiques,quelle durée d’exposition est-elle dangereuse et sur quel terrain ? Quel effet particulier chez l’homme : dysfonction érectile ? Hypogonadisme ? Y a-t-il un risque en matière de cancers du sein hormono-dépendant. Beaucoup de questions se posent et méritent qu’on y apporte des réponses.

On trouve d’autres observations isolées dans la littérature pédiatrique dont certaines sont plutôt impressionnantes avec une exposition massive à la lavande : crèmes, shampooings, huiles.

Ce qui est « naturel » est-il toujours bon ? Probablement pas et il faut rester très prudent chez les petits-enfants.

Dr Edgard Kaloustian

Références
Tyler RamseyJ et coll. :Lavender Products Associated With Premature Thelarche and Prepubertal Gynecomastia: Case Reports and Endocrine-Disrupting Chemical Activities. J Clin Endocrinol Metab., 2019 ; 104, 5393-5405. doi: 10.1210/jc.2018-01880.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Manque de précision sur le produit

    Le 15 octobre 2019

    Il est question de fragrances et d'huiles essentielles contenant de la lavande...
    Une huile essentielle est une huile essentielle, elle contient de nombreuses molécules mais pas "de la lavande". Une fragrance, est encore autre chose...
    Etant donné qu'on sait que bon nombre d'huiles essentielles ont une activité autre que celle(s) de leurs composants, il serait intéressant de mener une étude sur l'huile essentielle de lavande elle même (et d'ailleurs, quelle lavande?) plutôt que les composants.

Réagir à cet article