Tests Covid-19 dans les aéroports français : ça décolle

Paris, le lundi 3 août 2020 - L’annonce avait été faite par le Premier Ministre le 24 juillet dernier. La France renforce son dispositif de surveillance du SARS-CoV-2 dans ses aéroports internationaux. Désormais, les tests de dépistage sont obligatoires pour les voyageurs venant de pays classés en « liste rouge » où la circulation du virus est jugée « particulièrement forte ».

Seize pays ciblés

Dans le viseur des autorités françaises, un total de seize états ciblés soit en raison de la situation épidémiologique soit en raison « de l’absence de stratégie de dépistage » dans ces localités. Outre les Etats-Unis et le Brésil (premiers foyers de contamination dans le monde) on retrouve dans cette liste Israël, l’Algérie, la Turquie, l’Afrique du Sud, le Chili, les Emirats arabes unis, l’Inde, le Mexique, la Serbie, le Qatar, le Monténégro, le Panama, le Panama, le Pérou et le Koweït. Si les frontières extérieures de ces pays restent fermées à l’heure actuelle, les citoyens français qui y résident ou les ressortissants étrangers disposant d’une résidence habituelle en France peuvent, par exception, rejoindre notre territoire.

Premier week-end de tests

Samedi 1er août, un total de 556 passagers a été testé dans les aéroports franciliens au premier jour de l’entrée en vigueur de la mesure, selon un recensement opéré par le ministère de l’intérieur.
L’opération se veut particulièrement contraignante. Les voyageurs concernés doivent présenter à leur arrivée « la preuve du résultat d’un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol, ne concluant pas à une contamination par la Covid-19 ». Le passager ne possédant pas ce document pourra être invité à se faire tester dans un espace aménagé dans l’aéroport. Ses coordonnées seront collectées dans le cadre du dispositif de « contact tracing ».
Au total, 20 % des personnes ciblées ont fait l’objet d’un test, faute d’attestation. La journée a été émaillée de quelques rares incidents : trois passagers ont refusé le dépistage imposé à l’aéroport de Lyon.

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Résultats des tests, expérience personnelle

    Le 09 août 2020

    Je me suis fait dépister à l'aéroport Roissy CDG au sortir de l'avion, à mon retour de vacances à l'étranger. Tout s"est très bien passé. Organisation, sympathie des dépisteurs, explications, douceur ou plutôt dextérité de l’étudiante qui a fait le test ... RAS, sauf que depuis le 01.08.2020, je n'ai toujours pas eu de résultats. Mon épouse l'a eu 2 jours après (ce fut un peu laborieux : email, sms, pas de code, nouvel email, code, puis email et résultat dans la foulée). Pour moi, toujours rien. On nous a remis un numéro de téléphone pour le cas où "par impossible" le résultat n'arriverait pas. Nous avons appelé ce numéro tous les jours depuis le 02.08 et ceci 3x par jour. Mais jamais personne n'a décroché et au bout de 2 minutes ça raccroche sans explication ou message. Nous avons essayé de contacter l'APHP, pas moyen ...

    Bref, je suis allé refaire un test dans ma région hier matin, et j'ai eu la bonne réponse dans l'après midi. Négatif ? Je peux donc reprendre mes consultations ce lundi, l'esprit tranquille.
    Je ne fais pas de commentaire !

    Dr Jean-Marie Leobold

Réagir à cet article