La GPA peut-elle être éthique et responsable ?

Interview de Daniel Borrillo, Maitre de conférences, faculté de droit, université Paris X, Nanterre, chercheur au CERSA CNRS-Paris II et LEGS Paris Lumières auteur de La famille par contrat (PUF)

Alors que l’accès à la PMA à toutes les femmes devrait être discuté par la représentation nationale dans les prochains mois, un mouvement en faveur de la GPA (Gestation pour autrui) se fait de plus en plus entendre.

Au-delà des figures de proue médiatiques en pointe sur ce sujet, en coulisses, juristes, sociologues et philosophes nourrissent la réflexion.

Parmi eux, nous avons interrogé le professeur de droit Daniel Borrillo*, enseignant-chercheur à l’université Paris X, dont l’avis tranché sur la question suscitera bien sûr le débat et parfois peut-être l’indignation et n’engage nullement la rédaction du JIM. 

*Sur ce sujet, il est l’auteur de La famille par contrat publié aux Presses universitaires de France

Réagir

Vos réactions (17)

  • Froid dans le dos

    Le 06 avril 2019

    Ahurissant ! Ce juriste sous-estime les dangers de toute grossesse avec leurs séquelles éventuelles (sans parler des morts maternelles rarissimes) pour justifier son projet, il trouve que faire payer cher ça permet un meilleur suivi (même s'il idéalise une GPA gratuite en France) , il balaie d'un revers de main les liens entre enfant porté et mère naturelle, enfin il n'évoque même pas le problème (qui en est un à mon avis quoiqu'on veuille nous faire croire) d'un enfant élevé par deux "pères" ou mères".

    Froid dans le dos.

    Dr B Robichez

  • GPA = esclavage

    Le 06 avril 2019

    Esclavage: considérer qu'une personne peut devenir la propriété d'une autre personne, et par conséquent faire l'objet d'une transaction commerciale (achat-vente).
    Qu'est ce que la GPA? un contrat organisant la fabrication puis la vente d'une personne à une autre personne. L'enfant conçu par GPA (hormis le cas exceptionnel d'une GPA intra familiale "altruiste") est donc un esclave, personne humaine faisant l'objet d'une transaction commerciale.
    Rien à ajouter.

    Dr Jean-Marc Ferrarini

  • Jusqu'où ?

    Le 06 avril 2019

    Je croyais innocemment qu'on avait mis fin à l'esclavage... Jusqu'où allons descendre dans notre civilisation ?

    Dr Guy Roche

Voir toutes les réactions (17)

Réagir à cet article