Vapoteuse : quelle place dans le sevrage tabagique ?

Interview du Dr Nadia Lahlou, médecin tabacologue, directrice scientifique de Tabac info service

Dans cette interview, le Dr Nadia Lahlou (Hôpital St Joseph, Paris), directrice scientifique de Tabac info service fait le point sur la place de la vapoteuse dans le sevrage tabagique.
Réagir

Vos réactions (1)

  • Vapoteurs exclusifs et prise quotidienne de nicotine

    Le 15 janvier 2022

    Bravo au Dr Lahou pour sa vidéo sur le vapotage et arrêt du tabac.
    Je suis d’accord avec 95% de ce qui est dit (et bien dit).
    Mon seul désaccord porte sur la délivrance de nicotine qui dans la vraie vie (en dehors des études expérimentales ou l’on force la vapoteur à prendre 15 bouffées en 10 minutes) est très voisine de celle des substituts nicotiniques et 85% des vapoteurs exclusifs baissent leur prise quotidienne de nicotine dans les mois qui suivent le switch.
    En espérant que TIS continue à délivrer votre message salutaire à la sortie du tabac malgré l’avis du HCSP qui vous interdit de le faire.
    encore. Encore bravo.

    Pr Bertrand Dautzenberg

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.