Événements cardiovasculaires majeurs et diabète : les résultats prometteurs d’un agoniste du GLP-1

REWIND (Researching cardiovascular Events with a Weekly INcretin in Diabetes) est une étude multicentrique, randomisée, en double aveugle, contrôlée, dont l’objectif est d’évaluer l’effet de du dulaglutide (Trulicity®) 1,5 mg, un agoniste du récepteur du GLP-1 (Glucagon-like peptide-1) d'action prolongée (hebdomadaire) versus placebo sur la survenue d’événements CV majeurs définis par le MACE3 (composite d’AVC non fatal, infarctus du myocarde non fatal et décès CV). Le dulaglutide et le placebo étaient prescrits en ajout du traitement standard. Les critères secondaires comportaient chacun des composants du critère principal, un composite microvasculaire incluant les rétinopathies et les néphropathies, l’hospitalisation pour angor instable, l’insuffisance cardiaque conduisant à une hospitalisation ou à une consultation médicale d’urgence et la mortalité toute cause. Les 9 901 participants issus de 24 pays avaient une ancienneté moyenne du diabète de 10 ans, une HbA1c moyenne à l’inclusion de 7,3 % et 31 % des participants avaient une maladie CV établie à l’inclusion.

REWIND se distingue des autres études de sécurité cardiovasculaire notamment par le nombre limité de personnes en prévention CV secondaire, permettant ainsi l’évaluation du profil CV du dulaglutide chez un éventail large de personnes atteintes de DT2. Il est par ailleurs important de noter que, parmi les études de sécurité cardiovasculaire, REWIND a la période de suivi la plus longue avec une moyenne supérieure à 5 ans. De plus, les autres études évaluant la sécurité cardiovasculaire se caractérisaient par une HbA1c moyenne à l’inclusion supérieure et par un pourcentage plus important de personnes présentant une maladie CV établie (prévention secondaire) ou un haut risque CV. Pour ce qui concerne les 9 901 personnes incluses dans l’étude REWIND, l’HbA1c moyenne à l’inclusion était de 7,3 % et seuls 31 % étaient en prévention CV secondaire. En outre, près de la moitié des participants à l’étude REWIND étaient des femmes ce qui est une proportion très supérieure à celle des autres essais CV.

Les résultats montrent que le dulaglutide réduit significativement le risque d’événements cardiovasculaires majeurs (MACE), incluant le décès d’origine cardiovasculaire (CV), l’infarctus du myocarde non-fatal et l’AVC non-fatal, atteignant ainsi l’objectif principal d’efficacité cardiovasculaire.

Les résultats détaillés de l’étude REWIND seront présentés à l’American Diabetes Association Scientific Sessions en 2019. Coté profil de sécurité du dulaglutide, il est cohérent avec celui observé dans les études du programme de développement clinique. Lilly prévoit de soumettre ces données aux autorités réglementaires l’année prochaine.

IB

Référence
D’après le communiqué de presse Lilly France – 5 novembre 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article