APIDRA : une nouvelle arme thérapeutique pour atteindre le septième ciel

Paris, le jeudi 16 mars 2006 - L'engagement de Sanofi Aventis en faveur d'une amélioration de la prise en charge des patients diabétiques est connu. Depuis trois ans, les laboratoires participent notamment à la campagne du « 7 » organisée par l'Association de langue française pour l'étude du diabète et des maladies métaboliques (ALFEDIAM) et l'Association française des diabétiques (AFD). Par cette opération, dont la dernière édition remonte à l'automne 2005, il s'agit de rappeler aux diabétiques l'importance de toujours maintenir un taux d'hémoglobine A1c (HbA1c) inférieur à 7.

L'éducation des patients, chère aux laboratoires Sanofi Aventis comme aux deux associations, n'est pas la seule voie qui permette d'atteindre cet objectif : l'innovation thérapeutique est également une arme primordiale. Avec Lantus, premier analogue de l'insuline permettant une couverture d'insuline basale sur 24 heures en une administration quotidienne, sans pic d'action prononcé, les laboratoires Sanofi Aventis avaient déjà affirmé combien la lutte contre le diabète représente pour eux une priorité. Aujourd'hui, le lancement d'APIDRA en France offre un complément parfait à Lantus. En effet, chez les patients souffrant d'un diabète de type 2, cette analogue d'insuline d'action rapide peut être intégrée dans un schéma thérapeutique basal-bolus, où l'insuline basale permet la couverture des besoins en insuline sur 24 heures, tandis que l'insuline en bolus couvre les besoins en insuline à chaque repas. Ce produit se révélera un atout de poids pour atteindre l'objectif d'une HbA1c inférieur à 7. Il a en effet été démontré qu'elle permettait d'obtenir des résultats significativement meilleurs par rapport à l'insuline rapide humaine. Pour les patients atteints de diabète de type 1, il apparaît qu'APIDRA permet un bon contrôle glycémique, sans augmentation de la dose totale d'insuline et du nombre d'hypoglycémies.

Enfin, quand on sait que la conservation d'une bonne qualité de vie permet de garantir le bon suivi de leur traitement par les patients, APIDRA, dont l'action est plus rapide et plus courte que l'insuline rapide humaine, apporte, dans ce domaine également, une innovation intéressante. Elle offre en effet une plus grande souplesse aux malades, puisqu'elle peut être injectée avant ou après le repas. © Copyright 2006 http://www.jim.fr

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article