CSL Behring prouve une nouvelle fois son engagement contre les maladies rares

Paris, le jeudi 24 mai 2007 – La fabrication de divers traitements à partir du plasma est une tradition du groupe CSL Behring depuis 1916, époque à laquelle CSL Limited, fondé par le gouvernement australien est chargé de produire à partir du plasma, des vaccins, des sérums et d’autres produits biologiques. Cette longue expérience ne pouvait que conduire l’entreprise qui porte le nom du prix Nobel de médecine de 1901, Emil von Behring, à s’intéresser depuis plusieurs années au traitement des hémophiles. Au-delà de la mise en place de nouveaux produits, cet engagement des laboratoires contre cette pathologie se manifeste à travers un partenariat actif avec des associations de patients. C’est ainsi que CSL Behring a organisé en collaboration avec l’Association française des hémophiles des journées d’information et de formation pour les kinésithérapeutes libéraux et hospitaliers. En outre, un réseau de kinésithérapeutes a été constitué par le laboratoire et l’association de patients au cours des deux dernières années : la phase de test étant aujourd’hui achevée, CSL Behring vient d’annoncer que le dispositif allait être étendu à toute la France.

Déficit immunitaire

L’investissement de CSL Behring auprès des patients atteints de maladies rares s’observe également dans la prise en charge des « dysfonctions du système immunitaire ». Son engagement dans ce domaine s’est ainsi de nouveau illustré cette semaine avec la tenue ces lundi 21 et mardi 22 mai des secondes rencontres nationales en immunologie. Cette réunion permet aux « chercheurs, aux médecins, aux personnels soignants et aux patients de discuter et d’échanger autour de l’immunologie et du traitement des pathologies touchant l’immunité », rappellent les responsables de CSL Behring. En marge de ces rencontres riches d’enseignement, les laboratoires ont annoncé le développement d’une prochaine génération de protéines thérapeutiques plasmatiques, en particulier les immunoglobulines intraveineuses ou sous-cutanées indiquées dans le traitement du déficit immunitaire primaire ou secondaire. Après le lancement en France en 2005 de Vivaglobin, cinq nouveaux médicaments devraient être disponibles dans les prochaines années.

A.H.

Références
Communiqué de presse de CSL Behring

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article