De nouvelles données confirment l’efficacité d’Acomplia

Paris, le lundi 11 décembre 2006 – Le rimonabant (ou Acomplia) première molécule d’une nouvelle classe d’inhibiteurs des récepteurs cannabinoïdes de type 1 (CB1), développé et commercialisé par les laboratoires Sanofi Aventis, est aujourd’hui disponible en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Danemark, en Suède, en Finlande, en Norvège, en Irlande, en Argentine et en Autriche. Dans ces différents états, il est recommandé chez les patients obèses ou en surpoids présentant des facteurs de risques associés, tel un diabète de type 2 ou une dyslipidémie. Il doit être associé à un régime et à l’activité physique. Autorisé en Europe depuis juin, l’arrivée d’Acomplia sur le marché français est retardée par des discussions concernant son remboursement. Concernant les Etats-Unis, la Food and Drug Association (FDA) a annoncé ce vendredi 8 décembre que sa décision définitive serait rendue d’ici six mois.  

 

Les derniers résultats concernant l’efficacité d’Acomplia, présentés le 5 décembre dernier au Cap à l’occasion du congrès mondial du diabète semblent des éléments particulièrement favorables quant à l’obtention de ces nouvelles autorisations. L’étude Serenade, un essai multicentrique, randomisé, en double aveugle, mené auprès de 278 patients, vient de démontrer l’effet bénéfique d’Acomplia chez des patients souffrant de diabète de type 2. Le rimonabant permet notamment d’obtenir un contrôle de la glycémie, une réduction du poids et agit favorablement sur les taux de cholestérol-HDL et de triglycérides.



L.C.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article