Dépistage du cancer colorectal : la consommation d'AINS augmente-t-elle le risque de faux positif ?

Le dépistage du cancer colorectal repose sur la recherche de sang dans les selles. La sensibilité du test est élevée, mais sa spécificité l'est moins, car de nombreux facteurs, notamment alimentaires ou médicamenteux, peuvent être à l'origine de faux positifs. La vitamine C peut cependant aboutir au résultat inverse. Les AINS peuvent ils influer sur les performances du dépistage ? La question vaut d'être posée, car ces médicaments peuvent provoquer des saignements occultes. Les recommandations officielles sont d'ailleurs évasives sur ce point, car elles ne se prononcent du bout des lèvres que sur les doses élevées d'aspirine.

Une étude a inclus 193 sujets (dont 86 % de race blanche et 98 % de sexe masculin) âgés en moyenne de 66+/-10 ans. Pour tous, la recherche d'un saignement occulte dans les selles s'était avérée positive, conduisant à la réalisation d'une coloscopie. Celle-ci était parfaitement normale dans la majorité des cas (153/193, soit 79 %).

Dans 70 % des cas (135/153), les sujets prenaient régulièrement un AINS, dont l'aspirine. Chez 21 % d'entre eux, la coloscopie a détecté des anomalies expliquant la positivité du test (versus 11/58, soit 19 % des sujets non exposés à ces médicaments). Une analyse multivariée n'a mis en évidence aucune association significative entre la consommation régulière d'AINS ou d'aspirine et les tests faussement positifs, l'odds ratio correspondant étant en effet de 0,85 (IC 95 %, 0,39 à 1,84).

Cette étude suggère que la prise régulière d'AINS n'influe guère sur la recherche de sang dans les selles, telle qu'elle est réalisée dans le cadre du dépistage du cancer colorectal.

Dr Philippe Tellier


Kahi CJ et coll. : « Do aspirin and nonsteroidal anti-inflammatory drugs cause false-positive fecal occult blood test results ? a prospective study in a cohort of veterans." Am J Med 2004; 117: 837-841. © Copyright 2005 http://www.jim.fr

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article