Données récentes sur l'anti-TNF Cimzia® dans la polyarthrite rhumatoïde

Cimzia® 200 mg est une solution injectable en stylo prérempli contenant 200 mg de certolizumab pegol, c'est à dire un anti-TNF pégylé sans fragment Fc. Ce médicament est prescrit initialement et annuellement à l'hôpital et renouvelé par des spécialistes en rhumatologie ou en médecine interne. Cimzia® est indiqué chez l'adulte pour traiter la polyarthrite rhumatoïde (PR) active, modérée à sévère, associé au méthotrexate (MTX) si la réponse au traitement de fond est inadéquate (ou en monothérapie en cas d'intolérance ou d'inadaptation du MTX) et, pour la PR active sévère évolutive, chez les patients naïfs de traitement de fond. Cimzia® est aussi indiqué pour traiter la spondyloarthrite axiale active sévère si les AINS sont insuffisants ou mal tolérés, et le rhumatisme psoriasique actif de l’adulte, lorsque la réponse aux traitements de fond est inadéquate.

Depuis la mise à disposition de Cimzia® (AMM octobre 2009, renouvelée le 16 mai 2014), UCB s'est engagé à rapporter les nouvelles données sur le médicament. L'étude Exxelerate, par exemple, montre l’intérêt d'administrer un second anti-TNF si le premier est un échec au bout de 3 mois. Dans cet essai réalisé en simple aveugle, avec randomisation et groupes parallèles, les effets de Cimzia® et de l'adalimumab (anti-TNF alpha de référence) associés au MTX, ont été évalués chez 915 patients souffrant de PR modérée à sévère, n'ayant pas répondu au MTX seul et naïfs d’anti-TNF. A 12 semaines (S12), les répondeurs à la bithérapie ont continué celle-ci alors que les non répondeurs ont changé d'anti-TNF.

Sur les 67 patients non répondeurs au Cimzia® à S12, 61,5 % se sont avérés répondeurs à l'adalimumab à S24.

Sur les 59 non répondeurs à l'adalimumab à S12, 57,9 % répondaient à Cimzia® à S24. Dans cette étude, ces deux anti-TNF avaient des tolérances comparables.

Par ailleurs, les bénéfices de Cimzia® en vie réelle sont confirmés par l'étude ECLAIR, réalisée en France. Cette étude observationnelle multicentrique, prospective, longitudinale, a évalué l’évolution de la PR active, modérée à sévère sous Cimzia® chez 750 patients dont la grande majorité avait déjà reçu un traitement de fond conventionnel. Au bout d'un an, 59,3 % des patients étaient toujours sous Cimza® ; 229 patients (40,0 %) ont arrêté le médicament du fait d'une résistance primaire (42,6 %), d'une intolérance (16,8 %), d'une résistance secondaire (11,5 %), ou d'événements indésirables (7,0 %). Mais plus de la moitié de ceux qui avaient arrêté le Cimza® ont repris un traitement biologique (un anti-TNF dans 26,6 % des cas). Chez les patients toujours sous Cimzia® à 1 an, la réponse EULAR était positive dans 81,6 % des cas : 88,0 % avec MTX et 72,4 % sans MTX, 87,0 % chez les patients naïfs d’anti-TNF et 64,2 % chez ceux déjà traités par un anti-TNF.
 
Enfin, les données sur l'utilisation de Cimza® pendant la grossesse sont rassurantes. L’exposition à Cimzia® n’a pas affecté l’issue des 625 grossesses suivies par le programme WoCBA (Women Of Childbearing Age). Le suivi prospectif du registre des grossesses OTIS aux Etats-Unis et au Canada depuis 2012 complétera ces informations. Au plan pharmacocinétique, l'étude CRADLE montre que le passage de Cimzia® du plasma au lait maternel est nul ou minime. Enfin, les résultats de l'étude CRIB sur le passage transplacentaire de Cimzia® chez la femme enceinte seront présentés à l’EULAR en juin 2017. En attendant, le RCP mentionne que « Cimzia® n’est pas recommandé pendant la grossesse » et que « la décision doit être prise, soit de poursuivre/d’arrêter l’allaitement, soit de poursuivre/d’arrêter le traitement par Cimzia®, en tenant compte du bénéfice de l’allaitement pour l’enfant et du bénéfice du traitement par Cimzia® pour la mère ».

Claude Sarlin

Références
Smolen JS et coll.: Head-to-Head Comparison of Certolizumab Pegol versus Adalimumab in Rheumatoid Arthritis: 2-Year Efficacy and Safety Results from the Randomized EXXELERATE Study. Lancet. 2016
Chapurlat R et coll.: Comparaison du certolizumab pegol versus adalimumab : résultats d’efficacité et de tolérance à 2 ans d’une étude comparative directe de supériorité, en aveugle pour les investigateurs, Poster 000305, congrès SFR 2016.
Saraux A et coll.: Que deviennent les polyarthrites rhumatoïdes (PR) traitées par certolizumab pegol en pratique courante en France (étude ECLAIR) ? Poster 000591, congrès SFR 2016.
Megan EB et coll.: Pregnancy Outcomes in Subjects Exposed to Certolizumab Pegol. Journal of Rheumatology. December 7, 2015.
CRIB Clinical Trial Study Record. https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02019602

Mariette X et coll.: Évaluation du passage du certolizumab pegol dans le lait maternel : résultats d’une étude de pharmacocinétique post-AMM, prospective, multicentrique. Poster 000313, SFR 2016.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article