La double puissance d’INEGY saluée aux Entretiens de Bichat

Paris, le vendredi 29 septembre 2006 – La nécessité de limiter son taux de cholestérol en dessous d’un seuil constamment revu à la baisse est un impératif désormais connu d’une très grande majorité de la population des pays occidentaux. Les campagnes de prévention et d’information n’ont en effet eu de cesse de présenter le cholestérol comme un marqueur essentiel de la santé cardiovasculaire. Pourtant, en cette matière comme en de nombreuses autres, il apparaît qu’un public averti ne parvient pas toujours à atteindre les buts qu’on lui présente. Des enquêtes réalisées tant en Europe qu’aux Etats-Unis ont en effet révélé que près de la moitié des patients hypercholestérolémiques à haut risque cardiovasculaire n’atteignent pas les objectifs recommandés de LDL cholestérol, malgré un traitement par statine. Ces objectifs réévalués l’année dernière en France par l’Association française de sécurité sanitaire des produits de santé sont de maintenir le LDL-cholestérol en dessous de 1g/l pour les patients à haut risque cardiovasculaire (antécédent de diabète de type II ou risque de survenue d’un événement coronaire dans les 10 ans).

 

Médicament de l’année en 2005, toujours en première ligne en 2006

 

De nouvelles armes semblaient donc nécessaires pour permettre à ces patients de maîtriser leur taux de cholestérol. A côté des statines seules qui restent le traitement de référence associé à un régime approprié et de l’ézétimibe, premier médicament à agir sur l’absorption intestinale du cholestérol, INEGY des laboratoires MSD et Schering-Plough offre la puissance d’une double action. Médicament de l’année en 2005, ce produit n’a de cesse de susciter l’enthousiasme des spécialistes, jusqu’en cette rentrée 2006, à l’occasion des Entretiens de Bichat. Cette mise en avant est liée à sa formidable particularité qui est de proposer pour la première fois l’association de deux molécules (ézétimibe et simvastatine), ce qui permet d’agir conjointement contre les deux sources principales de cholestérol (la production par le foie et l’absorption intestinale). Recommandé aux patients à haut risque cardiovasculaire non équilibrés par une statine associée à un régime, Inegy permet d’obtenir une « baisse supplémentaire du LDL-cholestérol supérieure à celle induite avec le doublement des doses d’atorvastatine (10 à 20 mg) ». Le doublement de dose des statines ne permet en effet d’atteindre qu’une réduction de 6 % supplémentaire du taux de LDL-cholestérol.

A.H.

Référence
Entretiens de Bichat, 13 septembre 2006

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article