La lutte contre le cancer motive les partenariats public/privé

Paris, le mercredi 8 février 2006 - Il est souvent répété qu'une meilleure collaboration entre la recherche publique et les laboratoires privés permettrait, en franchissant ces barrières aussi idéologiques qu'imaginaires, de réaliser d'importantes avancées. Cependant, au-delà de ces invocations, les partenariats peinent à se mettre en place. Dans le cadre du Plan Cancer, on aurait pu craindre qu'il en fût de même de la disposition 68 qui appelle à de plus nombreux transferts de technologie et à de multiples collaborations entre la recherche publique et la recherche privée. Pourtant, la volonté et la ténacité de l'Institut national du Cancer et de l'Institut Lilly ont permis à cette vieille antienne de se concrétiser.

Créé il y a une quinzaine d'années, l'institut Lilly apporte un soutien régulier à des projets de recherche innovants. Dans la lutte contre le cancer, il ne pouvait manquer de poursuivre cette mission. Aussi vient-il d'annoncer que dans le cadre d'une association avec l'Institut national du cancer (INCA), il accorderait un million d'euros à trois programmes « distincts », d'une part en recherche fondamentale, d'autre part en recherche clinique et enfin en sciences humaines et sociales. L'appel commun à projets sera lancé par l'Institut Lilly et l'INCA très prochainement et l'Institut Lilly insiste dans son communiqué sur le fait que : « La sélection des projets retenus sera faîte par l'INCA selon le processus d'appel d'offres qu'il a mis en oeuvre ». © Copyright 2005 http://www.jim.fr

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article