Le Cabometyx (cabozantinib) désormais remboursé

On dénombre chaque année environ 13 000 nouveaux cas de cancer du rein en France. La chirurgie en est le premier traitement, mais sa prise en charge nécessite souvent un traitement adjuvant tel que les thérapies ciblées ou l’immunothérapie.

Le cabozantinib, commercialisé par le laboratoire Ipsen, est un inhibiteur de tyrosine kinase ayant la capacité d’inhiber le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR) ainsi que les voies de signalisation AXL et MET. Il sera bientôt disponible pour le traitement de deuxième ligne du cancer du rein avancé (après un premier inhibiteur de tyrosine kinase anti-VEGF). L’étude de phase III METEOR (menée sur 658 patients) a montré la supériorité du cabozantinib par rapport à l’éverolimus dans le traitement de seconde ligne du cancer du rein avancé, avec une médiane de survie sans progression de 7,4 mois contre 3,8 mois (p<0,001).

Un profil de tolérance proche des autres inhibiteurs de tyrosine kinase

Le traitement est approuvé par la commission européenne depuis 2016 et a passé la commission de transparence en janvier 2017. Son prix devrait bientôt être annoncé au journal officiel. Le cabozantinib est administré une fois par jour à la posologie de 60 mg. Les effets indésirables les plus graves rencontrés en cours de traitement sont les perforations digestives et les fistules, qui peuvent être fatales, les événements thrombo-emboliques, les hémorragies. Les diarrhées, nausées et le syndrome d’érythrodysesthésie palmo-plantaire sont très fréquents.
 
Dans une autre indication, les résultats de l’étude récente CELESTIAL (760 patients) montrent une amélioration significative de la survie globale des carcinomes hépato-cellulaires sous cabozantinib en deuxième ou troisième ligne de traitement, avec une survie médiane sans progression de 5,2 mois contre 1,9 sous placebo (p<0,0001).

Ce traitement n’est pas encore autorisé dans cette indication.

Dr William Hayward

Référence
D’après un communiqué de presse d’Ipsen. Janvier 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article