Les liens entre anxiété et migraine étudiés avec le sourire par les laboratoires Schwarz

Paris, le mardi 21 février 2006 - La prise en charge de la migraine connaît encore de nombreuses failles, ce qui constitue une déception tant pour les patients que pour leurs médecins. Le terrain de la migraine reste en effet entouré de nombreuses zones inconnues. Les liens entre surconsommation de médicaments et maux de tête, ou entre anxiété, stress et migraine, s'ils sont devinés, ne sont cependant pas totalement élucidés. Aussi, tel est l'objet de l'observatoire SMILE, mis en place par les laboratoires Schwartz Pharma avec TNS-Sofres. Cet observatoire qui bénéficie de la participation de nombreux médecins généralistes et neurologues, dont l'objectif est de déterminer le lien unissant migraine, anxiété et stress mais également de définir le rôle de l'anxiété dans la surconsommation de traitements de crise et l'impact des traitements de fond sur les niveaux de stress et d'anxiété est parrainé par la Société française d'étude des migraines et céphalées (SFEMC).

Alors que les résultats définitifs de cet observatoire ne seront connus qu'en septembre prochain, quelques éléments apparaissent déjà comme des enseignements importants. Il apparaît ainsi que pour 70 % des patients migraineux, une anxiété soit associée. Il semblerait même, comme en témoigne le fait que les récepteurs sérotoninergiques interviennent dans la migraine comme dans l'anxiété, que le stress soit, chez ces patients, le déclencheur des migraines dans 85 % des cas. Il existe également des liens établis entre une surconsommation médicamenteuse et une certaine anxiété. Séglor (traitement de fond) des laboratoires Schwartz Pharma, qui «agit à la fois sur la migraine et l'anxiété associée » paraît aujourd'hui une réponse adaptée à ce type de patients. © Copyright 2006 http://www.jim.fr

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article