Les nouveaux traitements de l’hépatite C : vers une éradication du virus ?

En 2010, l’hépatite C tuait encore environ 400 000 personnes par an, avec une prévalence dépassant les 10 % dans certains pays comme l’Égypte, la Mongolie ou le Cameroun. En France, on estime à environ 200 000 le nombre de patients ayant une charge virale non nulle. Le virus de l’hépatite C conduit à une hépatite chronique dans 70 % des cas et dans 20 % des cas à une cirrhose (entraînant un risque de carcinome hépato-cellulaire). L’hépatite C chronique est associée à une surmortalité cardiovasculaire.

Depuis 2014, ce ne sont pas moins de 10 nouvelles molécules pour le traitement de l’hépatite chronique C qui sont apparues sur le marché. Ces traitements permettent une éradication virale dans 95 % des cas. Le choix thérapeutique dépend essentiellement du génotype.

Une association efficace également en cas de cirrhose, ainsi que pour les usagers de drogue.

L’association glecaprevir et pibretasvir chez les non cirrhotiques permet une rémission virale soutenue dans plus de 97 % des cas pour un traitement de 8 semaines. Chez les patients ayant une cirrhose, cette association (pour une durée de 12 ou 16 semaines) est également efficace dans 97 % des cas avec un très bon profil de tolérance.

Chez les usagers de drogue, elle reste efficace et bien tolérée, même si l’on note un nombre plus élevé d’arrêts de traitement. Le risque de réinfection est cependant important dans cette population (11 %).

En pratique, l’association glecaprevir et pibretasvir se prend une fois par jour et sa tolérance est excellente. Pour les patients non cirrhotiques, la durée de traitement est de 8 semaines, et pour les malades cirrhotiques, on recommande une durée de 12 semaines. Le taux de guérison est supérieur à 95 %.

Aujourd’hui, le traitement antiviral est indiqué pour tous les patients ayant une hépatite chronique C, à la seule exception de ceux qui ont une comorbidité limitant leur espérance de vie à court terme. Le dépistage de la population, ainsi que les nouveaux traitements font de l’éradication de l’hépatite C un objectif raisonnable dans les années à venir.

Dr William Hayward

Référence
Conférence de presse Abbvie : Prise en charge de l’hépatite C : quels enjeux en 2020 ? Pr Vincent Leroy.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article