Nous prédisons une meilleure prise en charge du risque d'insuffisance cardiaque grâce à PREDICT

Paris, le mercredi 22 février 2006 - Témoignant de sa volonté d'être des partenaires privilégiés des professionnels de santé dans une perspective générale d'amélioration de la prise en charge des pathologies complexes, l'industrie pharmaceutique a multiplié ces dernières années la mise en place de programmes d'aide au diagnostic.

Dans leur engagement dans la lutte contre l'insuffisance cardiaque, les laboratoires AstraZeneca ne pouvaient qu'être sensibles aux résultats de deux enquêtes européennes, menées pour la première auprès de praticiens en 2000 et pour la seconde auprès du grand public en 2005 (publiées dans l'European Heart Journal), qui révèlent une importante méconnaissance et une sous évaluation de cette pathologie. Aussi pour sensibiliser les médecins généralistes et les aider à évaluer le risque d'insuffisance cardiaque des patients hypertendus, les laboratoires AstraZeneca ont mis en place le programme PREDICT (Prise en compte et Evaluation Directe du risque d'Insuffisance cardiaque chez l'hypertTendu). Les responsables de cet outil rappellent en effet que l'hypertension artérielle multiplie le risque d'insuffisance cardiaque par deux chez les hommes et par trois chez les femmes. Aussi, le score utilisé par le programme PREDICT, calculé à partir des données de l'étude Framingham, permet-il d'évaluer le risque d'insuffisance cardiaque à quatre ans de manière séparée chez les hommes et chez les femmes.

Parallèlement à ce programme mis en place à l'intention des médecins généralistes, les laboratoires AstraZeneca souhaitent améliorer la connaissance du risque d'insuffisance cardiaque chez les patients hypertendus, tel qu'il existe en France. Aussi, telle sera la mission de l'Observatoire de la Prise en charge et de l'Evaluation Du risque d'Insuffisance Cardiaque chez les patients hyperTendus. (O-PREDICT). © Copyright 2006 http://www.jim.fr

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article